© Crédits 2021 Le blog de Plüm
Lexique énergie

Comment optimiser sa consommation en heures creuses ?

Partager

Pour nous autres, homos sapiens du troisième millénaire, l’électricité c’est quelque chose de tout bête… On appuie sur un bouton, une lumière s’allume. Et c’est tout.

Mais pense-t-on aux difficultés rencontrées par les ingénieurs qui doivent produire cette énergie, l’acheminer et la distribuer entre les différents foyers ? Comment répondre aux énormes variations de la demande, imprévisible par nature, très forte à certains moments et  presque nulle à d’autres ? 

Surtout que certaines sources d’énergie sont intermittentes et difficiles à contrôler (comme le solaire et l’éolien), tandis que les sources réputées “contrôlables” (comme le nucléaire) sont en fait relativement rigides – les réacteurs des centrales ne peuvent pas s’éteindre tous les soirs à onze heures !

Ainsi, les fournisseurs ont développé quelques ruses, comme les tarifs “heures pleines / heures creuses” censés lisser la demande et prévenir les pics de consommation.

De fait, ces tarifs rencontrent un vrai succès. On estime que 13 millions de foyers ont adopté ce système. En moyenne, il s’agit de gros consommateurs, deux fois plus énergivores que les autres. Faut-il pour autant être une famille nombreuse pour adopter cette tarification ? Pas forcément. Et c’est ce que nous allons voir…

Pour profiter de ce tarif : déplacer sa consommation en heures creuses.

Le tarif heures pleines / heures creuses peut s’avérer particulièrement intéressant… Mais à condition de s’organiser en fonction ! Voici nos petites astuces pour en profiter à fond.

Optimiser les heures creuses en consommant la nuit

Le gros électroménager représente en moyenne 20% de la consommation électrique. Si certaines consommations ne peuvent pas être modulées (notamment celle du frigidaire et du congélateur), d’autres peuvent facilement être décalées en heures creuses.

Ainsi, nous vous conseillons de remplir votre lave-linge, sèche-linge et lave-vaisselle le soir puis de le programmer pour le petit matin (en pleine période d’heure creuse). Vous n’aurez plus qu’à les vider en vous levant. 

De même, la production d’eau chaude représente entre 10% et 15% de la consommation d’un foyer moyen : alors, il faudra donc passer votre chauffe-eau en heures creuses.

L’idéal sera de le faire piloter directement par le compteur électrique (un électricien professionnel pourra s’en occuper), de manière à ce qu’il se déclenche chaque fois qu’il reçoit le signal du passage en heures creuses. 

Enfin, le chauffage reste le poste énergétique le plus important dans la plupart des foyers. Alors, si vous êtes chauffés à l’électrique, chauffez en heures creuses ! Ce n’est pas bête, si votre isolation thermique le permet, votre logement pourrait conserver la bonne température toute la journée. C’est encore plus facile avec des chauffages “à accumulation”, qui chauffent de manière homogène, même sans apport immédiat d’électricité (comme le chauffe-eau, ces radiateurs seront idéalement pilotés par le compteur électrique). De plus, selon votre région d’habitation, les heures creuses se répartissent la nuit mais parfois aussi le jour, en plein après-midi. Dans ce cas, il faut aussi en profiter pour vous chauffer au maximum… avant de tout couper en début de soirée.

Profiter des heures creuses pour recharger vos appareils

Charger le téléphone. L’enceinte portative. Le casque Bluetooth. L’ordinateur portable. Et ainsi de suite… Bien sûr, individuellement, ce sont de petits appareils qui consomment assez peu.

Mais ces petits appareils sont de plus en plus nombreux, et leurs effets cumulés peuvent devenir assez conséquents. Ainsi, nous vous conseillons de brancher ces appareils en heures creuses et surtout, de ne pas les laisser branchés toute la nuit, mais de les débrancher quand ils sont chargés. Pas besoin de vous relever en pleine nuit pour les débrancher ! Un petit appareil tout simple existe déjà pour cela…

Charger téléphone heures creuses
Si vous laissez votre téléphone se recharger toute la nuit, celui-ci va continuellement se décharger, puis se charger, et ainsi de suite… C’est énergivore en plus d’être dommageable pour la batterie !

Les petits investissements utiles…

Tous les appareils ne sont pas programmables. Dans ce cas, nous vous conseillons d’investir dans des prises programmables (ou programmateurs électriques). Ces petits objets s’installent sur les prises de maison et décident du moment où elles sont “ouvertes” ou “fermées”. Ainsi, vous pouvez éteindre automatiquement vos appareils en veille quand vous n’êtes pas là (en journée, pendant les heures pleines), ou au contraire, programmer l’allumage d’autres appareils comme la machine à café (pourquoi ne pas la lancer dans la nuit puis réchauffer le café au matin ?), le chauffage, le chauffe-eau, et cetera.

Recharger sa voiture de manière intelligente

La voiture électrique consomme beaucoup d’énergie : en général, le plein coûte 8 euros. 

Le gain réalisé grâce aux heures creuses peut s’avérer très important (environ 37% d’économies).

D’ailleurs, la plupart des voitures électriques proposent des systèmes de programmation pour se recharger au moment où l’électricité est le moins cher.

Mieux : Plüm énergie a passé un partenariat avec l’appli gratuite Jedlix, qui recharge votre voiture de manière intelligente (selon le tarif de l’énergie mais aussi selon vos propres indications) – ce qui vous permettra de faire entre 5 € et 30 € d’économie chaque mois !

Les heures creuses s’étendent généralement de minuit jusqu’au petit matin.

Les heures creuses : vraiment rentables ?

Vous hésitez entre le tarif classique (aussi appelé “tarif base”) et le tarif heures pleines / heures creuses ? On vous aide à faire le bon choix !

Pour qui cette offre est-elle la plus adaptée ?

Les heures creuses sont donc particulièrement intéressantes pour les familles nombreuses, qui consomment beaucoup d’énergie : beaucoup de lessives, de vaisselles, un grand chauffe-eau, et cetera.

Ces postes de consommation ont tous la particularité de pouvoir être décalés en heures creuses. En moyenne, on estime que ce tarif devient rentable si 50% ou 60% de la consommation électrique de votre logement est réalisée pendant les heures creuses. Plus la consommation globale du foyer est basse, plus le seuil de rentabilité est élevé (et donc difficile à atteindre) ; vous pourrez le vérifier sur le graphique ci-dessous.

C’est également plus facile à faire dans une grande maison, plutôt qu’un appartement avec des murs fins et une faible isolation phonique – les voisins n’aiment pas que les machines tournent en pleine nuit !

Il faut savoir que le seuil de rentabilité est de plus en plus difficile à atteindre. Aujourd’hui, nous estimons que les heures creuses ne sont pas rentables pour 85% des foyers ayant fait ce choix.

Seuil rentabilité heures pleines heures creuses
Seuil de rentabilité Heures Pleines / Heures Creuses

 

Les heures creuses sont-elles faites pour vous ?

Maintenant, vous connaissez la théorie. Mais chez Plüm énergie, on a décidé de vous simplifier la vie. Nous avons mis en ligne un petit calculateur : donnez-lui l’identifiant de votre compteur électrique (le “Point de Livraison” ou PRM), et nous vous dirons si les heures creuses sont rentables pour votre foyer ! C’est immédiat, gratuit et sans engagement. 

Alors, on fait le test ?

Définir le seuil de rentabilité

Si les heures creuses ne sont pas rentables pour vous, elles pourraient bien le devenir… moyennant quelques efforts ! Mais combien ? 

Pour le savoir, il va falloir définir votre seuil de rentabilité. Pour cela, commencez par calculer ce que vous coûterait l’option de base :

 

prix de l’abonnement 

consommation annuelle (kwh) x prix du kwh

De même, il faut estimer le budget que représenterait un abonnement heures pleines / heures creuses de la façon suivante :

prix de l’abonnement

+

consommation annuelle en heures creuses x prix du kwh en heures creuses

+

consommation annuelle en heures pleines x prix du kwh en heures pleines

 

Vous pouvez maintenant estimer votre seuil de rentabilité : il correspond au moment où le budget heures pleines / heures creuses passe en dessous du budget “tarif de base”.

Ainsi, nous voyons bien que ce seuil de rentabilité dépend de votre organisation. Plus vous consommez de l’énergie sur les heures creuses, plus votre budget énergie va baisser…

 

Toujours pas convaincu·e par les heures creuses? 🤔

Si vous souhaitez changer d’option tarifaire et passer en tarif « base », vous pouvez le faire en souscrivant chez Plüm énergie.

 

Sur le même sujet

A vous la parole

Nathan Meubry - Admin Plüm énergie 3 mai 2021 à 13:27
Bonjour, @ManetRemi Votre contrat a été activé le 21 avril 2021. Et la date de facturation estimée est donc dans un an : le 04 avril 2022. Bonne journée à vous, Nathan, de Plüm énergie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.