© Crédits 2020 Le blog de Plüm
Lexique énergie

Comprendre le marché de l’électricité

Partager

Combien faut-il d’acteurs de l’électricité entre le mouvement de l’éolienne et la plaque à induction que vous allumez pour votre café le matin ? Différents organismes privés et publics occupent de concert le marché de l’électricité. Grâce à chacun d’eux, l’électricité est produite, acheminée et distribuée au consommateur. De même, au niveau européen et mondial, d’autres décisions permettent de fixer les prix pour ainsi proposer les meilleures offres d’électricité aux Français. Plüm énergie vous explique aujourd’hui comment fonctionne le marché de l’électricité, depuis la production jusqu’à votre compteur ! 

La structure du marché de l’électricité

Suite à la loi “2000-108” du 10 février 2000, EDF-GDF ne dispose plus du monopole de la production et de la distribution de l’électricité : le marché est aujourd’hui partagé par trois types d’acteurs : producteurs, gestionnaires de réseaux et fournisseurs. 

La production d’électricité

La production d’électricité en France est assurée par de “gros” producteurs comme EDF, ENGIE (ex-GDF), ou Total. L’énergie produite est majoritairement d’origine nucléaire, avec 70,6 % de la production nette d’électricité issue des centrales atomiques. Mais la production électrique en France, ce sont aussi les énergies renouvelables, majoritairement représentée par l’hydroélectrique, qui prennent de nos jours une part de plus en plus importante dans la production française. 🌻 Ainsi, la production d’énergies renouvelables en France est de 37,6 TWh au premier trimestre 2020, soit 20,3 % de la production nette d’électricité. Dans les énergies renouvelables, l’hydroélectrique représente 10,3 %, l’éolien 6,3 %, la part de production solaire est de 2,2 %, et enfin les bioénergies, qui représentent 1,4 % du total. Les capacités de production d’électricité française permettent à la France d’exporter une grande partie de son énergie, la plaçant dans les 5 premiers rangs mondiaux d’exportation d’électricité.

structure du marché électricité
Structure du marché de l’électricité en France

Marché de l’électricité : transport & distribution

Une fois l’électricité produite via des éoliennes, des centrales nucléaires, ou des panneaux solaires, il faut la transporter, et s’assurer qu’elle arrive à bon port. Le transport et la distribution de l’électricité sont assurés en France par deux types d’instances. D’une part, le Réseau de Transport d’Électricité ou RTE se charge du transport, c’est-à-dire le réseau de lignes haute tension. D’autre part, ENEDIS (ex-ERDF), en collaboration avec les Entreprises Locales de Distribution d’électricité et de Gaz (ELD), s’occupe de la distribution, c’est-à-dire du réseau basse tension. 

🔌 Pourquoi les fournisseurs ne s’occupent pas de la distribution de l’électricité ? En fait, les coûts répercutés sur le consommateur seraient trop importants s’il incombait à chaque producteur ou fournisseur de se charger de l’entretien du réseau d’électricité. C’est donc ENEDIS qui s’occupe de réparer les lignes cassées après une tempête, d’aller envoyer un technicien pour ouvrir un compteur ou installer Linky partout en France. 

👨‍🔧👩‍🔧 En tout, 1377269 km de réseau sont implantés à travers la France. ENEDIS et les ELD travaillent chaque jour pour plus de confort d’accès à l’électricité : par exemple, le temps moyen de coupure de réseau a été réduit de 20 minutes en 10 ans. Chaque année, le gestionnaire de réseau achemine l’électricité de 71 fournisseurs auprès de 37 millions de clients. 

Au niveau Européen, le Réseau de Transport de l’électricité (RTE) permet de l’acheminer à travers 34 pays… Une belle coopération qui contribue à souder les pays autour de l’énergie.

Les fournisseurs d’électricité

En fin de chaîne, les fournisseurs proposent des offres d’électricité à vous, consommateur particulier ou professionnel. Les prix de ces offres d’énergie correspondent au coût de production, au coût d’acheminement et aux taxes comme la CSPE (pour la transition énergétique). Suite à la libéralisation du marché de l’électricité en 2007, les fournisseurs se concurrencent pour fournir des offres avantageuses et adaptées aux besoins des clients. Deux types d’offres principales peuvent être proposées : celles où les prix sont indexés sur les Tarifs Réglementés de Vente (TRV), et celles à prix fixes.  

 

Marché de l’électricité : 2 types d’offres

Les prix du kWh d’électricité sont déterminés en fonction d’un tarif de référence appelé TRV ou Tarif Réglementé de Vente. 

Offres au TRV sur le marché de l’électricité 

Le premier acteur déterminant est le gouvernement qui fixe le Tarif Réglementé de Vente, ou tarif bleu EDF : il est chapeauté par la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) et ensemble ils ajustent les variations. 💹 Les prix doivent en effet compenser pour EDF les coûts de production et pour ENEDIS les coûts d’acheminement. 

Mais ces mêmes prix sont décidés plus haut : sur le marché européen de l’Énergie, les échanges dépendent de ce qu’on appelle les prix spot de l’électricité. Les prix spot sont fixés la veille pour le lendemain dans les bourses européennes : les besoins et les capacités de production y sont comparés entre les pays. Sur le marché de gros, on favorise la capacité d’interconnexion entre les pays par un écart de prix nul. 🔄 😏 Si la capacité d’échange n’est pas suffisante (tant qu’on n’a pas vendu tout le surplus d’énergie produite au voisin pour éviter les déperditions), cela crée une différence de prix du kWh d’électricité. 

Ensuite, à partir du TRV, sont déterminées les offres de marché de l’électricité. 

marché de l'électricité

Offres de marché

Deux types d’offres sont proposés par les fournisseurs d’électricités : les offres à prix indexés et les offres à prix fixes. Elles sont toutes les deux fixées en fonction du tarif réglementé de l’électricité :

  • ⚡ Les offres à prix indexés sont plus avantageuses si vous voulez un kWh moins cher tout de suite. Ces offres sont sans engagement et adaptées aux contrats de court terme. Cependant, les tarifs risquent d’évoluer à la hausse, ce qui peut provoquer des augmentations de la facture d’énergie sur le long terme. 
  • ⚡ Les offres à prix fixes conviennent pour des consommations constantes sur le long terme : votre prix est garanti et les offres sont également sans engagement. Cependant, ce prix fixe du kilowattheure ne vous protège pas d’une éventuelle augmentation des différentes taxes de l’électricité : CSPE, TVA, TCFE et CTA. Autre inconvénient, dans le scénario où les TRV baissent : votre offre de marché à prix fixe ne bénéficie pas de cette réduction du coût du kilowattheure.

Dans tous les cas, ces deux types d’offre d’électricité sont sans engagement : vous êtes donc libre de choisir et de changer à tout moment de fournisseur. Et, pour participer à la transition énergétique, de plus en plus d’offres d’électricité verte, ayant une part variable d’énergie renouvelable dans le mix énergétique fourni, sont disponibles à la vente. Ainsi, Plüm énergie est l’un des 5 meilleurs élèves (selon Greenpeace 🕊️ ) dans le game de l’énergie : 100 % de l’énergie fournie par Plüm est renouvelable ! C’est le moment de montrer quel rôle vous voulez jouer, vous aussi, sur le marché de l’énergie. 😌😇💚

Sur le même sujet

A vous la parole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.