© Crédits 2020 Le blog de Plüm
Lexique énergie

Énergie propre, c’est-à-dire ?

Partager

Qu’entend-on par énergie propre ?

On appelle énergie propre une source d’énergie primaire produisant relativement peu de polluants quand elle est transformée puis utilisée. On l’appelle aussi énergie verte

Énergie propre = énergie renouvelable ?

On pourrait croire que l’énergie propre est la même chose que l’énergie renouvelable. Mais, comme son nom l’indique, une énergie renouvelable est produite sans que sa réserve soit limitée dans le temps. L’hydraulique, l’éolien et le photovoltaïque sont par exemple des renouvelables. 

L’énergie propre, quant à elle, est tenue de produire une quantité limitée de polluants. Pour comprendre la distinction, le gaz naturel est un bon exemple. Il n’est pas renouvelable car il est issu de ressources fossiles. Cependant, certains le considèrent comme une source plutôt propre car sa combustion émet moins de polluants atmosphériques que le charbon par exemple, pour la même quantité produite.

En fait, les renouvelables sont propres mais toutes les énergies considérées comme propres ne sont pas forcément renouvelables. Vous suivez ? 😉

Les différentes sources d’énergie propre

Tout d’abord, l’hydraulique, produite à partir des barrages, est une source propre et représente 12,2 % de la production française. L’éolien représente, quant à lui, 8 % de la production en France. Enfin, le solaire, la biomasse et la géothermie sont des énergies propres de plus en plus présentes dans le mix énergétique français.

Certaines énergies propres sont en développement comme l’énergie marémotrice ou les hydroliennes ; d’autres existent depuis toujours, comme la propulsion humaine ou la traction animale (halage, moulins, etc) 😊

éoliennes en hiver

L’énergie propre, vraiment utile à la transition énergétique ?

Chez Plüm, on pense que les sources d’électricité les plus propres sont celle qui sont renouvelables. Selon nous, il est donc nécessaire d’augmenter la part de renouvelable dans le mix énergétique français afin d’accélérer la transition énergétique. On avance peu à peu dans cette direction, pour préserver l’environnement et les générations futures

Une solution encore imparfaite…

Certaines critiques sont faites aux renouvelables. Par exemple, les éoliennes et les panneaux solaires ne sont pas encore recyclables à 100 % mais seulement à 90 %.

Vous l’avez compris, difficile pour l’instant de faire plus propre que la bonne vieille marche à pied, ou la charrette à cheval dont le fumier servira au potager !  Cependant, d’énormes évolutions ont eu lieu ces dernières années et le secteur des énergies vertes ne cesse d’innover pour améliorer l’offre énergétique en France

… mais en constante innovation 

En effet, des unités de recherche et développement agissent pour améliorer la recyclabilité des différents moyens de production propre. Par exemple, les pales des éoliennes sont maintenant valorisées de façon thermique ou broyées pour servir à la fabrication de ciment. D’autres projets de recherche travaillent sur l’élaboration d’un matériau composite durable afin de remplacer la composition actuelle des éoliennes. Par exemple, les thermoplastiques peuvent être refondus après utilisation. 

Les filières éoliennes mais plus généralement l’ensemble du secteur des renouvelables travaillent afin d’atteindre les 100 % de recyclabilité aussi rapidement que possible 💪

Dans tous les cas : la meilleure des énergies, c’est celle qu’on ne consomme pas. C’est pour cela que chez Plüm, on est engagé en faveur de la décroissance énergétique. Nous sommes le seul fournisseur vert qui récompense vos économies d’énergie 😉

Sur le même sujet

A vous la parole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.