© Crédits 2021 Le blog de Plüm
Lexique énergie

Efficacité énergétique : maximiser les économies d’énergie de mon entreprise

Partager

Que signifie l’efficacité énergétique de mon entreprise ? Que faut-il mettre en place pour plus d’économies d’énergies au bureau ? 

Le 1er octobre 2019 la loi ELAN (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) mettait en place des lignes directrices pour favoriser les économies d’énergie des bâtiments. Jusqu’ici, les entreprises étaient engagées à réaliser un audit énergétique tous les quatre ans. 

Depuis le 30 septembre 2021, la donne a changé. Avec la transition énergétique et la prise de conscience croissante des divers acteurs de la société, des mesures plus concrètes sont mises en place. Le gouvernement demande désormais aux entreprises du tertiaire de réduire leur consommation d’énergie de 40% d’ici 2040

Nous allons voir en quoi consiste le Décret Tertiaire et comment mettre en place des solutions pour maximiser l’efficacité énergétique des entreprises. 

L’importance de l’efficacité énergétique pour une entreprise

Le décret tertiaire oblige les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique d’ici 2030. 

Qu’est-ce que l’efficacité énergétique des entreprises  ? 

L’efficacité énergétique des entreprises, c’est l’optimisation de la consommation d’énergie des entreprises, sans modifier la nature ou la qualité du service. Depuis la prise d’effet du Décret Tertiaire, il est devenu obligatoire pour les entreprises d’une certaine taille d’améliorer leur efficacité énergétique.

🌍  Les objectifs et processus du Décret Tertiaire sur l’énergie sont très concrets. Les entreprises doivent baisser leur consommation d’énergie à partir de l’année de référence, de 40% à l’horizon 2030, 50% à l’horizon 2040, et enfin 60% à l’horizon 2050. 

Le Décret Tertiaire sur l’efficacité énergétique des entreprises est appliqué de la manière suivante : 

  • Le 30 septembre 2021, l’entreprise aura saisi son année de référence sur la plateforme OPERAT (l’outil de l’ADEME) 👩‍💻
  • Chaque année, l’entreprise reçoit une attestation numérique, qui mentionne la note éco-énergie tertiaire 💯

Qui est concerné par le Décret Tertiaire sur l’efficacité énergétique ? 

Les entreprises concernées par le Décret Tertiaire sont :

  •  les bâtiments publics ou privés, d’enseignement ou de formation, des locaux de commerces, bureaux, établissements de santé et médico-sociaux, sites logistiques, data center, et hôtels. 

Cela concerne en France plus de 700 millions de mètres carrés de bâtiments soit près de 200 000 bâtiments. 

En revanche, certains bâtiments sont exemptés

  • les logements, les bâtiments industriels, les bâtiments agricoles, les lieux de culte, les constructions provisoires, et les bâtiments de défense et de sécurité civile. 

À quoi s’expose l’entreprise en cas de non-respect du Décret Tertiaire sur l’efficacité énergétique ? 

  • 📣 une publication du nom de l’entreprise sur un site d’état (sur le principe du name shaming
  • 💸  des sanctions financières comprises entre 1500 euros (personne physique) et 7500 euros (personne morale) 
  • 📉 une perte de valeur de l’actif de l’entreprise 

Sur la base d’une soixantaine de critères d’évaluation de l’efficacité énergétique, le Décret Tertiaire engage donc les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique. À l’avenir, elles doivent être sélectives dans le choix des immeubles et leur gestion locative, ainsi que dans la gestion technique des bâtiments et infrastructures. 

efficacité energétique

Maximiser les économies d’énergie de mon entreprise  

Mesurer l’efficacité énergétique : audit énergétique et certifications

Plusieurs types d’accompagnement peuvent être envisagés par les entreprises pour mesurer et optimiser leur efficacité énergétique

Le premier outil et le plus important, l’audit énergétique, est un état des lieux de l’efficacité énergétique de l’entreprise. Celui-ci permet d’établir un diagnostic clair sur la consommation d’énergie des bâtiments et infrastructures. Il donne également lieu à un plan d’action. 🎯 

Une deuxième solution est d’obtenir la certification ISO 50 001 pour son entreprise. Celle-ci accompagne la bonne conduite des actions d’économies d’énergie et la dispense de l’audit énergétique. 👍 

Le CPE (Contrat de Performance Énergétique) permet à l’entreprise d’obtenir des financements et un accompagnement dans son amélioration de l’efficacité énergétique. Le CPE est adapté pour respecter les contraintes du Décret Tertiaire : 

  • En premier lieu, il permet de définir une date de début d’effet du décret tertiaire pour son entreprise, et une situation de référence située entre 2010 et 2020. 
  • Ensuite, il permet de définir des actions de performance énergétique et mesure les actions avec un protocole bien défini. 🎯
  • Troisième point, le CPE assure la trajectoire co-construite entre l’entreprise et son opérateur, et le sanctionne en cas de non fonctionnement

Enfin, vous pouvez bénéficier de certificats d’économies d’énergies CEE. Le CEE accompagne les entreprises dans leurs travaux de rénovation énergétique. C’est une bonification au-delà des économies d’énergie, pour l’entreprise comme pour ses collaborateurs. C’est un outil qui répond également aux demandes du Décret Tertiaire. ✅

Comment faire de (vraies) économies d’énergie au bureau 

Pour assurer la transition de votre entreprise vers une meilleure efficacité énergétique, trois niveaux d’action sont possibles :  

  • En premier lieu,  les actions à gain rapide (quick wins) : ce sont des actions à investissement faible et à retour rapide. 💡 Par exemple, remplacer les luminaires par des lampes à led, consommer des énergies vertes en entreprise, installer un système efficient de pilotage du chauffage, investir dans des objets connectés… Ces actions combinées réduisent la consommation d’énergie de 15% en moyenne.
  • Puis vient la rénovation énergétique plus en profondeur : changement des vitres et huisseries, remplacement des chaudières… Ces actions entraînent généralement 15% d’économies pour l’entreprise.
  • Le troisième niveau d’action concerne les bâtiments nécessitant des investissements lourds : révision de l’enveloppe du bâtiment ou de l’isolation de la façade…  Ceux-ci servent deux objectifs : améliorer la performance énergétique et permettre à un bâtiment d’être remis aux normes. 

 

Enfin, on constate qu’en moyenne 7% des économies d’énergies des entreprises viennent d’un meilleur management de l’énergie. En trouvant des solutions digitales de récupération et d’analyse des données, on peut affiner la gestion énergétique des équipements de l’entreprise. De fait, les entreprises font déjà un effort collectif pour réduire leurs besoins en énergie et sensibiliser leurs collaborateurs à un usage plus responsable de l’électricité. 💚

Ne manquez pas nos conseils pour consommer mieux et moins.

Merci, votre inscription a bien été prise en compte !
Oups, un problème est survenu, merci de réessayer.

Sur le même sujet

A vous la parole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.