© Crédits 2020 Le blog de Plüm
Lexique énergie

Changer de fournisseur d’électricité : quels risques de coupure ?

Partager

Globalement, les Français ne s’intéressent pas trop à la nature, ni la provenance de l’électricité… Et pourtant ! Ils ignorent que depuis 2007, le marché de l’énergie s’est complètement ouvert à la concurrence ; par conséquent,  les particuliers sont dépositaires d’un énorme pouvoir. Par exemple, si tout le monde choisissait un fournisseur d’énergie écologique du jour au lendemain, la transition énergétique s’accomplirait aussi vite – le rêve est autorisé… En attendant, force est de constater que l’immobilisme prime sur l’idéalisme. 85% des ménages sont encore chez EDF ; pire, 50% des Français ignorent encore qu’ils peuvent changer de fournisseur ! Quant aux autres, s’ils sautent le pas, ce n’est généralement pas pour des raisons écologiques, mais plutôt pour faire des économies… Par ailleurs, de nombreux préjugés existent encore et freinent les consommateurs qui pourraient hésiter avec de nouveaux fournisseurs. Par exemple, certains pensent que le changement est payant, qu’il est complexe ou qu’il nécessite la pose d’un nouveau compteur (faux, faux et archi-faux). Une autre légende raconte qu’en passant d’un fournisseur à un autre, des coupures de courant plus ou moins longues peuvent survenir… Mais qu’en est-il vraiment ? Peut-on changer de fournisseur sans risque de coupure ?

Changer de fournisseur n’implique aucun risque de coupure !

Fariboles ! Carabistouilles ! Changer de fournisseur ne vous plongera pas dans le noir, ni dans le froid, seuls, chez vous (abandonnés)… à condition de le faire correctement !

On vous explique ?

Changer de fournisseur sans risque de coupure
Un foyer sur dix a changé de fournisseur… Une idée lumineuse ?

Pourquoi changer de fournisseur

Finalement, pourrait-on se dire, l’électricité, c’est que de l’électricité… Concrètement, si je change de fournisseur, rien ne va changer. L’électricité qui sort de ma prise sera la même qu’avant…

Alors, vous avez raison. Mais pas entièrement raison.

D’abord, s’il est vrai que le marché de l’énergie est en partie virtuel, le fait est que tous les fournisseurs n’achètent/produisent pas l’énergie de la même manière. Si vous allez chez EDF, vous savez que votre argent servira (largement) à financer l’énergie nucléaire : l’entretien du réseau, la recherche, la construction de nouvelles centrales… Par contre, d’autres fournisseurs (que nous ne citerons pas) préfèrent miser sur les énergies fossiles, qui sont encore moins chères… Enfin, les fournisseurs d’énergie verte garantissent que vos deniers serviront à soutenir la transition écologique. Choisir son fournisseur, c’est donc un choix politique ! Et cela impacte concrètement le mix énergétique du pays.

Par ailleurs, les fournisseurs d’électricité proposent tous des tarifs différents. Il serait donc très logique de comparer les différentes offres et choisir celle qui correspond le mieux à vos besoins et vos habitudes de consommation.

Changer de fournisseur, c’est simple comme bonjour !

Nous savons maintenant qu’il est possible de changer de fournisseur. Nous savons aussi que, dans de nombreux cas, c’est souhaitable. Mais alors comment passer à l’action ?

En fait, il suffit de souscrire à une nouvelle offre par téléphone, ou sur Internet. Votre nouveau fournisseur s’occupera de la bascule ; c’est lui qui va résilier votre ancien contrat, en s’assurant que l’électricité continue d’arriver chez vous sans aucune coupure ! En général, souscrire à une nouvelle offre demande peu de démarches – 10 minutes suffisent. Avant de le faire, munissez-vous d’un RIB, de votre relevé de compteur et d’une facture d’électricité. En effet, votre nouveau fournisseur aura besoin de votre numéro PDL (Point De Livraison) ; ce numéro se trouve sur votre facture d’électricité… Vous ne le voyez pas ? On vous aide avec un article spécial : “Numéro PDL, où le trouver ?” 

Gare à la résiliation – risque de coupure

C’est l’erreur bête à ne pas commettre ! Ne résiliez pas vous-même votre contrat d’électricité avant d’en souscrire un nouveau… Car, dans ce cas, il existe véritablement un risque pour que la transition d’un fournisseur à l’autre ne soit pas parfaitement lisse.

Néanmoins, si vous quittez un logement ou que vous déménagez, vous avez peut-être besoin de résilier votre contrat d’électricité. Dans ce cas, Plüm vous explique comment le faire : “Comment résilier son contrat d’électricité ?

Gérer le risque de coupure de courant

La fameuse coupure… Elle peut durer quelques secondes, ou plusieurs heures. Dans tous les cas, elle peut s’avérer très pénible – surtout si l’on est seul, avec les cheveux mouillés sous la douche… Puisque nous abordons le sujet, voyons comment réagir en toute sécurité si l’électricité vient à manquer.

Ampoule faiblement allumée
Quand soudain, patatra…

Les différents cas de figure

La première chose à faire (après avoir enroulé une serviette autour de vos cheveux) est d’identifier la cause de la coupure. Pour cela, voici la procédure à suivre : 

  • Jeter un œil par la fenêtre. Vos voisins ont-ils encore de l’électricité ? Les feux de signalisation sont-ils encore allumés ? Si jamais la panne d’électricité concerne tout le quartier, vous ne pouvez rien faire… à part attendre. Pas besoin de téléphoner : les équipes d’ENEDIS sont déjà informées du problème.
  • Rendez-vous devant votre compteur électrique. Si un plomb a sauté, c’est qu’un appareil chez vous est défectueux. Il suffit de laisser ce fusible ouvert et de remettre le courant – vous pourrez changer l’appareil plus tard.
  • Il ne s’agit pas d’un court-circuit ? Alors peut-être que vous avez trop consommé par rapport à votre abonnement, ou par rapport à la puissance de votre installation. Dans ce cas, il va falloir débrancher des appareils (machine à laver, four, etc.) avant de remettre le courant.

Rien ne marche ? Aïe ! Peut-être avez-vous oublié de payer une facture… Ou bien avez-vous résilié votre ancien contrat vous-même (car vous n’aviez pas lu cet article) ? On vous explique comment faire…

Que faire en cas de coupure ?

Trop tard. C’est coupé ! Ou pire : vous emménagez dans un nouveau logement, et réalisez que l’électricité n’est toujours pas là… Que faire dans ce cas ?

Tout d’abord, appelez votre fournisseur d’énergie pour régulariser votre situation (et vérifier qu’aucun paiement n’a été oublié de votre côté). Votre fournisseur pourra ensuite prendre contact avec ENEDIS directement pour que le courant soit rétabli.

Cette opération peut prendre 5 jours ouvrés (pour 16€ environ). Il est possible d’accélérer les choses en payant plus cher : l’ouverture Express prend deux jours (55€) et la mise en service d’urgence vous garantit que le problème sera réglé le jour même (si vous appelez avant 21h, et moyennant 150€). Enfin, si le logement est équipé d’un compteur Linky, l’opération prend moins de temps (48h maximum) puisque l’ouverture se fait à distance.

Voilà. Maintenant, vous savez comment gérer les situations de crise ! Mais surtout, souvenez-vous bien : si vous changez de fournisseur selon la méthode normale, vous n’aurez jamais à subir aucune coupure de courant… Changer de fournisseur sans risque de coupure, c’est garanti à 100% ! 

Sur le même sujet

A vous la parole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.