© Crédits 2022 Le blog de Plüm
Entreprises & collectivités

Collectivités locales : consommer moins d’énergie, c’est simple et très avantageux

Partager

Dans cet article, nous vous partageons les meilleurs écogestes pour consommer moins d’énergie dans votre collectivité locale, sans jamais rogner sur le confort des habitantes et des habitants – bien au contraire.

Depuis quelques mois, le monde est confronté à une grave crise énergétique ; de nombreux observateurs comparent déjà la situation au choc pétrolier de 1973. Notamment, les prix du gaz et de l’électricité s’envolent. Comment se protéger face à cette situation ?  

En choisissant de réduire votre consommation d’énergie, vous permettez à votre territoire de faire des économies sur le budget. Des fonds supplémentaires seront ainsi dégagés pour améliorer les services publics. C’est un argument solide pour convaincre vos collègues.

Et puis, moins votre territoire consomme d’énergie, plus il gagne en autonomie et en sécurité – personne ne sait de quoi l’avenir sera fait. Voici donc nos astuces faciles à mettre en place, de manière immédiate et sans investissements particuliers. 

 

réduction consommation collectivites
Le prix de l’énergie est volatil ; inexorablement, il augmente… Et si vous mettiez votre territoire à l’abri de ces fluctuations ?

La chaleur et la lumière : premiers postes de consommation directe

Dans les collectivités, 75% de l’énergie est consacrée au chauffage et l’éclairage des bâtiments. Voilà donc un domaine où les efforts se montreront très vite payants… Et si la rénovation énergétique a fait ses preuves, ce n’est pas la seule méthode. D’autres astuces sont beaucoup moins coûteuses.

Par exemple, concernant le chauffage :

  • Une différence d’un degré sur le thermostat est indolore ; mais en termes de consommation électrique, l’effet sera mesurable (environ 7% sur la facture finale). Ainsi, l’ADEME recommande d’adapter la température des bâtiments selon leur occupation : 19 ℃ pour les pièces occupées, 16 ℃ hors période d’occupation, 8 ℃ si les lieux sont inoccupés plus de deux jours.
  • Depuis 2012, 72% des communes ont optimisé la gestion de leur énergie simplement en choisissant des offres plus adaptées, en négociant avec leur fournisseur ou même en changeant de fournisseur.
  • De même, 33% des collectivités ont déjà lancé des politiques de sensibilisation et d’information sur les comportements vertueux en matière d’économie d’énergie. Et ça marche, puisque de meilleures habitudes énergétiques pourraient diminuer la facture d’environ 8%.

Concernant l’éclairage, quelques mesures pourront avoir de grands effets. Voici quelques idées simples et peu chères à mettre en place : 

  • Pendant les heures creuses, éteindre ou juste réduire l’éclairage public.
  • Éteindre les lumières intérieures des bâtiments quand ils sont vides : la nuit, le weekend…
  • Utiliser les éclairages moins gourmands en énergie, notamment des systèmes à LED plutôt que des ampoules incandescentes. Pensez-y pour l’éclairage des rues comme pour les décorations, par exemple à Noël. 

En suivant les bonnes pratiques, certaines communes françaises obtiennent des résultats très encourageants. La métropole de Nice se place championne, puisqu’elle ne dépense que 0,91€ par an, et par habitant(e)s, pour l’énergie de ses bâtiments publics.

Informatique et technologies de communications : les grandes oubliées 

Nos appareils numériques consomment beaucoup d’électricité. Et comme ces appareils sont omniprésents (dans les administrations, l’éducation, etc.), ils constituent un levier important pour effectuer des économies d’énergie. Voici donc quelques mesures qui peuvent être mises en place rapidement :

  • Ne plus acheter d’ordinateurs fixes et privilégier les ordinateurs portables, qui consomment entre 50% et 80% de moins.
  • Prendre en compte la performance énergétique dans les critères des marchés publics, pour tous les équipements : audiovisuel, imprimantes, systèmes et serveurs informatiques, etc.
  • Ne pas laisser les appareils allumés en mode “veille”. Pour éviter les oublis, une astuce consiste à brancher les appareils sur des multiprises dotées d’interrupteurs ; il suffit donc, en partant le soir, de désactiver toutes les multiprises pour s’assurer qu’aucun ordinateur ne fonctionne secrètement…
  • Il peut être utile de changer ses pratiques, notamment d’apprendre un usage raisonné du courrier électronique : éviter d’envoyer des pièces jointes trop volumineuses, limiter le nombre des destinataires, faire régulièrement le ménage des boîtes e-mail pour ne pas stocker trop d’anciens messages inutiles… Cela peut paraître anodin, mais un simple e-mail, envoyé à une seule personne, avec une pièce jointe de 1 Mo, consomme autant qu’une ampoule 60W pendant 20 minutes !

Réussir grâce à de la méthode… ou grâce à une aide extérieure.

S’il veut aboutir, un projet de transformation doit fédérer le plus largement possible. Il est important que tout le monde à l’échelle du territoire se sente investi, motivé ; que chacun, chacune comprenne et adhère à la démarche.

Pour y arriver, l’ADEME recommande de se baser une méthode empirique, chiffrée, pour donner à tous et toutes des perspectives de progrès mesurables :

  • Commencer par se doter de méthodes d’évaluation claires et partagées ; 
  • Se fixer des objectifs de réduction de la consommation ; 
  • Former et sensibiliser tous les collaborateurs et les parties prenantes.

 

Chez Plüm énergie, nous vous aidons à maitriser votre consommation, grâce à des outils précis et réguliers. Le suivi conso présent sur votre espace client est notamment un outil indispensable pour suivre en détails la consommation de vos points de livraison.

Nous restons ainsi à vos côtés pour vous conseiller et vous offrir des solutions pratiques, afin que la transition écologique devienne réelle le plus rapidement possible. Consommer mieux, consommer moins, c’est notre crédo.

Sources : 

1 Sauf mention contraire, tous les chiffres présents dans cet article proviennent du site web de l’ADEME.

2 Rapport de l’ADEME, Dépenses énergétiques des collectivités locales, 2017

3 Ibid

4 Ecomen.fr – La sensibilisation énergétique, quel impact sur les consommations ? 

Ne manquez pas nos conseils pour consommer mieux et moins.

Merci, votre inscription a bien été prise en compte !
Oups, un problème est survenu, merci de réessayer.
Sur le même sujet
Entreprises & collectivités
Audit énergétique des entreprises : définition, obligations, …
Entreprises & collectivités
Qu’est-ce que les smart grids ?
A vous la parole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.