© Crédits 2022 Le blog de Plüm
Énergie & écologie

Comment bien stocker son bois de chauffage ?

Partager

Plus de doute. L’hiver est là ! Et vous avez certainement tous déjà rallumé le chauffage depuis quelques mois… Pour certain(e)s, rallumer le chauffage, ça veut dire appuyer sur un bouton. Pour d’autres, ça veut dire allumer le feu ! En effet, en France, 5% de la population se chauffe au bois. Un choix compréhensible dans la mesure où ce système de chauffage est de loin le moins cher ;  760 € de facture annuelle en moyenne – soit 3 fois moins que pour l’électricité. Un rapport qualité-prix qui explique sûrement l’explosion de la demande, puisque depuis 2019, les ventes de chaudières et de poêles ont augmenté de 150%. Seul inconvénient : le bois prend de la place. Il faut bien le stocker quelque part ! Mais où, et comment ? Voici tous nos conseils pour passer un hiver serein et bien stocker son bois de chauffage.

Stocker son bois de chauffage : les règles de base

Pour commencer, voici le B.A-BA que devrait connaître tout bon stockeur de bois.  

Quelle quantité de bois stocker ?

Pas la peine de stocker le bois en excès !

Il sera d’autant plus cher, difficile à ranger et à conserver dans les meilleures conditions.

Pour un usage occasionnel (notamment dans une maison secondaire), on estime que 2 à 3 stères seront suffisantes. 

Pour un chauffage d’appoint (complémentaire d’un autre chauffage, électrique par exemple), il ne faudrait pas commander plus de 4 à 6 stères. 

Pour un chauffage principal, utilisé plusieurs heures par jour, il faudra compter entre 8 et 12 stères.

 

Comment stocker son bois de chauffage dehors ?

Vous ne possédez pas de bâtiment pour stocker votre bois ? Pas de soucis ! Il est possible de faire presque aussi bien dehors en suivant ces conseils : 

  • Choisissez bien votre emplacement. Le bois aime surtout les zones aérées, bien exposées au soleil. Mais ne placez pas non plus votre stock trop loin de la maison ! Pensez bien qu’il faudra s’y rendre, à pied, pendant les froides nuits d’hiver…
  • Évitez de poser le bois à même le sol – l’humidité remonterait trop facilement par capillarité. Le mieux serait de ranger vos stères sur une dalle en béton ; a minima, il est possible de les ranger sur des palettes. 
  • Couvrez votre tas de bois avec une bâche, ou mieux, avec un abri en dur (par exemple de la tôle).

Comment stocker son bois de chauffage dans un garage (ou une grange) ?

Les consignes sont les mêmes que pour le bois en extérieur : surtout, il faut protéger le bois de l’humidité. C’est pourquoi il est recommandé de ne pas coller directement les bûches contre le mur, mais de laisser un espace de 10 cm pour favoriser la circulation de l’air.

stocker bois
Le bois est une source d’énergie puissante… et renouvelable ! Mais à condition de choisir des filières de qualité, où les forêts sont gérées de manière durable.

Stockage du bois de chauffage : les points à surveiller

C’est bon, nous maîtrisons les bases. Désormais, voyons quels sont les “dangers” habituels qui menacent le bois et les moyens de s’en prémunir.

Attention à ne pas stocker un bois humide

Il est recommandé de contrôler son bois, régulièrement, pour s’assurer qu’il soit sec.

Le taux d’humidité d’un bois de chauffage doit être inférieur à 18%. Cela peut être vérifié avec un humidimètre, ou tout simplement, avec le test du liquide vaisselle.

Comment faire ? C’est simple ! Il suffit d’étaler un peu de liquide vaisselle sur l’extrémité d’une bûche, et de souffler par le côté opposé. Si le bois est sec, l’air pourra circuler à travers et le liquide vaisselle formera des bulles !

Le bois humide est difficile à allumer et beaucoup moins efficace en termes de chauffage. Il est donc recommandé de le faire sécher pendant quelques mois avant de l’utiliser.

Prévenir les proliférations des insectes

Certains insectes peuvent endommager votre bois de chauffage… Pire, d’autres comme le ver capricorne peuvent se faufiler chez vous puis infester votre maison !

Pour éviter ces désagréments, voici nos conseils :

  • Surveiller l’humidité régulièrement.
  • Inspecter votre stock de bois de temps en temps. Si vous constatez des trous, une couleur suspecte, de la sciure, alors demandez l’avis d’un professionnel. 
  • Surtout, n’appliquez pas de pesticide sur votre bois ! Ces produits ne sont pas conçus pour être brûlés ensuite.

Le secret ? Ranger votre bois avec amour !

Maintenant vous savez comment stocker le bois, de la bonne manière et dans les bonnes quantités. Pour faire baisser encore votre facture, la prochaine étape consistera… à en brûler moins ! Avec un peu d’entraînement, il est tout à fait possible de réduire sa consommation de chauffage tout en gardant la même qualité de vie ; vous trouverez également de nombreux conseils pour mieux optimiser votre consommation énergétique sur le site de Plum.fr

Ne manquez pas nos conseils pour consommer mieux et moins.

Merci, votre inscription a bien été prise en compte !
Oups, un problème est survenu, merci de réessayer.
Sur le même sujet
A vous la parole
Christian 10 mars 2022 à 08:37
Bonjour, j'ai bien aimé l'astuce du liquide vaisselle :) très ingénieux. Par contre, je me demandais s'il était aussi judicieux d'utiliser du xylophène pour améliorer la conservation du bois (éviter que les insectes ne le rongent). De manière générale je ne suis plus favorable à l'utilisation du bois comme source d'énergie ou de chaleur, mais il y a des exceptions: par exemple si on habite dans des pays comme la Suède ou la Norvège où les réglementations en matière de coupe sont bien établies, et que l'état des forêts/plantations/réserves est contrôlé. Je suis plus pour les technologies de stockage comme celles-ci : https://www.youtube.com/watch?v=SHPHLLGph-o
Nathan Meubry - Admin Plüm énergie 14 mars 2022 à 16:32
Bonjour @Christian, Merci pour ces informations. Nous espérons qu'elle puisse être utile à nos lecteurs. Passez une belle journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.