Le panneau solaire, une innovation en constante évolution 📈

En France, le solaire occupe encore une place marginale parmi les énergies renouvelables, où domine encore largement l’hydraulique. Mais depuis quelques années, l’énergie solaire connaît un véritable boom, avec une progression proche des 10 % par an ! Et le reste du monde suit la même tendance. On estime que sur l’ensemble du globe, ce sont plus de 31 000 panneaux solaires qui sont installés toutes les heures ! En soi, c’est une petite révolution quotidienne…  Mais aussi, une raison suffisante pour se pencher sur cette technologie si prometteuse, afin de mieux la comprendre, et pourquoi pas… de s’y convertir !

Panneau solaire : fonctionnement et types 🌞

Il n’existe pas un, mais plusieurs types de panneaux solaires… Chez un commerçant, préparez-vous à entendre ces questions :  thermique ou photo ? Poly ou Mono ? Apprenons à distinguer ces grandes catégories.

Maison avec panneaux solaires

Panneau solaire thermique ou photovoltaïque ?

Les panneaux solaires thermiques servent à produire de l’eau chaude. Ils fonctionnent de manière très simple, et purement mécanique. D’abord, la surface du panneau capte les rayons lumineux et transfère cette énergie dans un fluide caloporteur placé juste en dessous ; dans un second temps, le fluide va transférer la chaleur dans le ballon de stockage tout proche. Le fluide caloporteur peut aussi chauffer directement l’eau d’une piscine ou les pièces de la maison (si le système de chauffage est conçu pour). 

De son côté, le panneau photovoltaïque sert à produire de l’électricité. Il accomplit cette prouesse grâce aux fameuses cellules photovoltaïques (principalement composées de silicium), qui réagissent à la lumière en produisant un courant électrique ; ce courant peut ensuite alimenter n’importe quelle prise ordinaire de l’habitation. 

Panneau solaire monocristallin, ou panneau solaire polycristallin ?

Les panneaux photovoltaïques, que nous avons décrits dans le paragraphe précédent, existent en deux saveurs. 

Dans les panneaux monocristallins, les cellules photovoltaïques sont issues d’un seul bloc de silicium. On reconnaît ces panneaux à leur couleur foncée, tirant vers le noir. S’ils sont plus chers, leur rendement est aussi légèrement supérieur (de 13 % à 17 %). Ce type de panneau voit son rendement augmenter par temps froid et lumineux ; on le privilégiera donc dans les régions où les températures sont plutôt basses (par exemple à la montagne).

Au contraire, dans les panneaux polycristallins, les cellules photovoltaïques sont issues de multiples cristaux de silicium. On reconnaît ce type de panneau à sa couleur légèrement plus claire, qui tend vers le bleu. Les rendements moyens sont de 11 % à 15 %.

Panneaux solaires : pour quoi faire ? 

Le premier argument pour le solaire, bien sûr, est d’ordre écologique. Et pourtant. Il existe d’autres raisons de s’y mettre !

Autoconsommation et revente d’énergie solaire

Pour les particuliers, les panneaux solaires peuvent être un investissement rentable. D’abord, en fournissant une énergie gratuite chaque fois que le soleil brille, ils permettent de réduire la facture d’électricité ; l’entreprise In Sun We Trust estime qu’un foyer économise, en moyenne, 1350 € par an sur la facture d’électricité.

Mieux : les particuliers ont même le droit de revendre leur surplus ! Le prix du kWh est fixé pour toute la durée du contrat que le particulier signe avec son acheteur.

Centrale solaire de Piolenc : énergie & agriculture

Cocorico : la plus grande centrale solaire flottante d’Europe se trouve en France, dans le Vaucluse, et dans la petite ville de Piolenc ! Constituée de 47 000 panneaux, flottants sur un lac artificiel, Piolenc est la plus grande centrale solaire d’Europe  ; elle fournit de l’énergie pour environ 10 000 foyers. À l’origine de ce projet ? L’entreprise Akuo Energy, le premier producteur indépendant français d’énergie renouvelable. 

Il faut dire que dans le domaine, Piolenc est à la pointe. Car la commune expérimente déjà l’installation de panneaux solaires en hauteur, pour protéger les vignes des fortes de chaleur… Eh oui ! Les panneaux solaires servent aussi à faire de l’ombre ; ils peuvent protéger les hommes et les cultures en captant l’énergie d’un soleil parfois trop ardent…

Centrale solaire de Piolenc
Centrale solaire de Piolenc

Panneau solaire : les dernières innovations 💡

Vieux jeu, le panneau solaire ? Et pourtant. Cette technologie mobilise des chercheurs et des laboratoires de pointe, un peu partout dans le monde. Quand il s’agit de maîtriser l’énergie du soleil, du vent, de l’eau, les innovations sont presque quotidiennes – nous avions d’ailleurs consacré un article aux 4 innovations à connaître en matière d’énergie renouvelable.

Production de panneaux solaires : de moins en moins d’énergie consommée

On a souvent reproché à l’énergie solaire son manque d’efficacité. C’est oublier que cette technologie est encore toute jeune ! Et que les progrès, en la matière, sont spectaculaires.

La technique de l’hétérojonction, par exemple, n’est arrivée à maturité qu’en 2019. Elle permet de fabriquer des panneaux solaires dont les rendements sont deux fois supérieurs – jusqu’à 32 % de plus qu’un panneau classique !

Une inventeuse canadienne a même augmenté le rendement de 40 %, en inventant un panneau solaire qui “traque” les mouvements du soleil tout au long de la journée, à la manière d’un tournesol. Une idée lumineuse, non ?

Le photovoltaïque de l’avenir : plus esthétique et plus discret

C’est le reproche habituel que l’on adresse à l’énergie solaire : les panneaux sont volumineux, sombres… Où les installer sans gâcher le paysage ou l’harmonie d’une ville ?

Deux innovations récentes pourraient bien régler ce problème. Tout d’abord, les panneaux solaires transparents ; ces derniers laissent passer la lumière visible par l’œil humain, mais absorbent les autres longueurs d’onde (ultraviolets et infrarouges). Ainsi, les fenêtres de bureau, de voiture, ou les serres agricoles pourront produire de l’énergie en toute discrétion !

Autre innovation : les tuiles photovoltaïques. Ce sont des panneaux solaires d’un nouveau genre, qui présentent également toutes les caractéristiques d’une toiture classique : ils protègent la charpente des intempéries tout en fabriquant de l’électricité ! De plus, leur esthétique est très proche des toitures classiques ; certains ressemblent à des tuiles en terre cuite, d’autres à des ardoises bleutées… impossible de faire la différence avec les matériaux de référence.

Panneaux solaires et recyclage

Dernier reproche fait à l’énergie solaire : les panneaux contiendraient des métaux et des minéraux par nature non-renouvelable… C’est en partie vrai. Mais c’est oublier qu’un panneau solaire est recyclable à 100% !

En effet, un panneau solaire est composé à 75% de verre, et son cadre est en aluminium. Ce sont deux matériaux recyclables à l’infini. De même, le fameux silicium (celui des cellules photovoltaïques) peut être séparé mécaniquement, fondu, puis réutilisé. Rien ne se perd. Tout se transforme !

L’énergie solaire vous a convaincu ? Alors deux solutions s’offrent à vous. Vous pouvez alors installer quelques panneaux à domicile – dans votre jardin ou sur le toit de votre maison. Autre solution : s’abonner chez un fournisseur d’énergie verte comme Plüm énergie ; ainsi, à votre échelle, vous contribuerez à la transition énergétique en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

?
Une question ?