© Crédits 2022 Le blog de Plüm
Énergie & écologie

Quelle est la consommation électrique d’un foyer en hiver ?

Partager

Pendant l’hiver, les températures baissent et nous cantonnent dans nos intérieurs. Le jour tombe plus tôt, ce qui nous oblige à allumer d’autant plus tôt les éclairages. Avec la saison froide, la consommation d’électricité moyenne subit une forte augmentation par rapport à la consommation estivale. C’est en effet la période d’utilisation du chauffage électrique, à gaz ou au bois, qui généralement double ou triple la facture d’énergie. Combien d’énergie consomme-t’on en hiver, et comment réduire sa consommation électrique en hiver ? 

Consommation électrique d’un foyer en hiver

Pendant l’hiver, le chauffage prend une place très importante dans la consommation d’énergie des foyers. 🌡️

Consommation en kWh par jour en hiver

La consommation moyenne d’électricité d’un foyer dépend de plusieurs facteurs. Il n’y a pas de consommation-type d’un foyer, mais seulement des estimations selon les habitudes de consommation des ménages. Toujours est-il que les principales variables sont : 

  • La taille du logement : plus les pièces sont grandes, plus il faut d’énergie pour chauffer. C’est pour cela que l’on conseille de ne chauffer que les pièces à vivre. 
  • La hauteur sous plafond, la taille des fenêtres et les combles : ces facteurs augmentent la consommation électrique en hiver en laissant plus d’occasions à l’air chaud de s’échapper. 
  • Les appareils électriques qui consomment le plus d’électricité dans la maison, leur modèle et la qualité de l’entretien. En premier lieu le gros électroménager (frigo, four, sèche-linge), dont il faut si possible adapter les capacités à vos habitudes. 
  • Les habitudes de consommation des habitants : une famille en télétravail et un couple qui part tôt le matin et revient tard le soir n’auront pas le même impact sur la consommation d’électricité. 

En hiver, bien sûr, une variable principale s’ajoute à toutes les précédentes : le chauffage. Avec des mois de décembre-janvier-février où la température frôle souvent le zéro, le chauffage est indispensable en hiver. ❄️

Cependant, il existe plein de types de chauffage différents : chauffe-eau électrique, radiateurs électriques anciens ou neufs, chaudière à gaz ou chaudière à condensation, avec radiateur rayonnant, chauffage central ou cheminée à bois, parfois poêle au mazout ou à pellets. Tous les modes de chauffage peuvent avoir une efficacité comparable, sauf s’ils sont utilisés à mauvais escient. (ou si vous vous chauffez au fioul : dans ces cas-là, il est temps de changer ! ) 😉

Le chauffage représente plus de 60% de la consommation d’énergie en hiver : par exemple, pour un 65 m² habité par trois personnes, le prix de la consommation gaz est de 30 euros par mois en été, et 75 euros par mois en hiver. Avec un chauffage électrique, la consommation en hiver peut atteindre les 100 ou 150 euros pour le même logement, surtout si les radiateurs sont anciens ou les pièces mal isolées. ☔

Facteurs d’augmentation de la consommation 

Le chauffage prend donc la plus grande part de consommation d’électricité en hiver. Certains foyers s’étonnent que la facture de rattrapage en fin de saison soit salée, à cause de mauvaises estimations. Le responsable désigné est généralement l’isolation ou la chaudière, mais nous allons voir que d’autres facteurs jouent. 

🔥 L’état de la chaudière et du système de chauffage de l’eau sanitaire est souvent la cause de l’augmentation de la facture d’électricité l’hiver. Pour éviter des pertes d’énergie, faites réviser et entretenir régulièrement vos appareils de chauffage : ballon d’eau chaude, chaudière électrique, chaudière à gaz.

N’hésitez pas à consulter également notre article pour savoir comment calculer la consommation d’un chauffage électrique

🌬️ Ensuite, la mauvaise isolation et aération de l’habitat contribue à l’augmentation de la facture d’énergie. Un logement qui laisse passer l’air à cause de la mauvaise isolation ou un logement plein de moisissures à cause de la mauvaise aération, détériore franchement les conditions de vie du ménage. 

💻 En 2022, les Françaises et les Français ont plus d’écrans, d’appareils numériques et de connexion de longue durée à des serveurs internet à cause du travail à distance et de l’importance qu’a pris le digital dans nos vies quotidiennes. La consommation liée au télétravail peut avoir un impact sur la facture, surtout en hiver où l’on reste chez soi pour éviter les virus et le froid

🌡️  Les habitudes de consommation jouent beaucoup : les Françaises et les Français ont tendance à surchauffer leurs intérieurs en hiver. Beaucoup de ménages trouvent normal de chauffer une maison à 22-23°C, plutôt que les 18°C-19°C recommandés. C’est beaucoup trop ! En installant un thermostat, et en le réglant sur 19°C maximum pour une pièce à vivre, et 16°C la nuit, vous ferez de belles économies sur votre facture – et c’est meilleur pour la planète. 

⛰ ️ Enfin, les ménages français sont invités en tant que citoyens, à mettre leur consommation individuelle en perspective de la consommation nationale d’électricité. Et ce notamment en égard aux pics de consommation d’électricité qui surviennent en hiver, et qui immobilisent régulièrement les gestionnaires de réseau. Pour éviter les pics de consommation, mauvais pour la planète et l’économie, vous pouvez utiliser vos appareils électriques en dehors des heures de pic d’utilisation avec l’option heure pleine heure creuse

consommation électricité en hiver

Comment lutter contre le froid en hiver ?  

En hiver, chaque geste compte pour faire des économies d’énergie. Économiser de l’énergie a en effet le double avantage de réduire la facture d’énergie et d’être une participation à échelle individuelle à la transition énergétique

Conseils pour résister au froid sans trop dépenser

Les conseils ne manquent pas pour résister au froid, mais vous y résisterez mieux si vous comprenez comment la chaleur est conservée dans un espace clos. 🧐

On peut comparer le chauffage d’une maison au chauffage du corps humain. Pour chauffer un corps humain, il faut la réunion de trois facteurs : chaleur, isolation, respiration. La source de chaleur sera par exemple un pull, l’isolation contre l’humidité et le vent sera un K-Way, et la respiration doit être possible entre le corps et l’extérieur pour éviter une transpiration excessive. 🥵

Dans votre maison, c’est la même chose : il faut une source de chaleur, des murs bien isolés, et une bonne aération pour éviter les moisissures.🤢  Pour mieux chauffer et moins dépenser, vous pouvez donc : 

  • Installer un thermostat (si ce n’est pas déjà fait) pour réguler l’apport de chaleur
  • Profiter de la chaleur de rayonnement des radiateurs, pour faire durer la chaleur après chauffage 
  • Aménager des pièces à vivre qui conservent mieux la chaleur (tapis, rideaux, boudins de porte, espaces réduits, radiateurs à proximité du bureau)
  • Fermer les volets la nuit pour faire une isolation supplémentaire, et les ouvrir le jour pour capter la lumière du soleil. 
  • Ne chauffer que les pièces à vivre, surtout pour les grands espaces difficiles à chauffer
  • Aérer 10 minutes chaque jour, même s’il fait froid, pour éviter la formation de moisissures 

Tous ces conseils ne sont pas exhaustifs : le plus important est de comprendre comment la chaleur est conservée dans votre intérieur. 

Et si malgré vos efforts il y a toujours une vraie sensation de froid ou de courant d’air chez vous, vous pouvez faire réaliser un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) par un professionnel certifié. Un audit de la consommation d’énergie permet au propriétaire du logement de cerner les principales sources de pertes énergétiques et les potentiels manques à gagner. 

Aides à l’accès à l’électricité en hiver 

Fin 2021, les prix de l’énergie ont augmenté, beaucoup de ménages se sont trouvés dans une situation critique pendant l’hiver. Pour les ménages qui seraient dans l’incapacité de payer leurs factures d’électricité ou les logements qui font dépenser aux ménages plus de 10% de leur budget en énergie, il existe différentes aides :

  • Les aides à l’accès à l’énergie (Chèque énergie, Fonds de Solidarité Logement) 
  • Les accompagnements à la rénovation énergétique (Eco-PTZ, Ma Prime Renov, autres avantages fiscaux)
  • Les aides des organismes de l’énergie (ADEME, ANAH, etc) et associations (Fondation Abbé Pierre, Électriciens sans Frontières ) 

Et pour mieux consommer, la meilleure chose à faire est de choisir un fournisseur d’électricité vraiment verte ! Avec Plüm énergie tout est mis en œuvre pour vous aider dans vos économies d’énergie. 

Découvrez la cagnotte Plüm énergie : le principe est simple, lorsque vous faites des économies d’énergie, l’argent correspondant est versé dans la cagnotte. Ensuite, ce dernier est, selon votre choix, déduit de votre facture du mois suivant, investi dans un projet de production d’énergie verte, ou donné à des associations comme Électriciens sans Frontières ! 💚

Ne manquez pas nos conseils pour consommer mieux et moins.

Merci, votre inscription a bien été prise en compte !
Oups, un problème est survenu, merci de réessayer.
Sur le même sujet
A vous la parole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.