© Crédits 2021 Le blog de Plüm
Astuces & éco-gestes

Santé et mobilités durables

Partager

Du 16 au 22 septembre, c’est la 20ème édition de la Semaine Européenne de la Mobilité, sur le thème de la santé et de la sécurité avec les mobilités durables. L’objectif est d’inciter les citoyens et les collectivités des pays européens à opter pour des modes de déplacements plus respectueux de l’environnement et de leur santé. Vous êtes plutôt marche ? Vélo ? Dos d’âne ? En route !

La mobilité en France bouge doucement

Selon les chiffres du Ministère de la Transition écologique, en 2019 les Français ont passé 1h02 par jour à se déplacer, du lundi au vendredi, soit 6 minutes de plus qu’en 2008. Cela représente près de 181 millions de déplacements quotidiens !

Évolution des parts des modes de transport (en nombre de déplacements) entre 2008 et 2019 © Sources : SDES, Enquête mobilité des personnes 2018–2019 ; Insee, Enquête nationale transports et déplacements 2007–2008 (SOeS – Insee – Inrets)

Quand on se penche sur le choix des modes de transport, on observe une légère baisse de l’utilisation de la voiture individuelle au profit de la marche et des transports en commun. La marche progresse particulièrement dans les agglomérations moyennes (de 20 000 à 100 000 habitants), davantage que dans les espaces ruraux (encore très voiture), ou dans les grandes agglomérations (plus transport en commun ou vélo).

Alors que la moitié des déplacements quotidiens en France font moins de 3 km, seulement 3% sont effectués à vélo. Comparé à nos voisins d’Europe du Nord, c’est peu (27% en moyenne aux Pays-Bas, 18% au Danemark) ! Pourtant les ventes de vélos ont été multipliées par six en une décennie…  

Une promenade de santé !

« Restez en forme. Bougez durable »

Avec le slogan “Restez en forme. Bouger durable”, les organisateurs de la Semaine Européenne de la Mobilité 2021 souhaitent encourager les habitants des villes et des campagnes à rester en forme physiquement et mentalement. Et ce en explorant la beauté de leur quartier, de leur ville, de leur région ou de leur pays, tout en respectant l’environnement. 

Selon une étude du Journal of Epidemiology & Community Health, les trajets d’une durée comprise entre 60 et 90 minutes ont un impact négatif sur le bien-être des personnes. L’anxiété des grandes foules ou l’insuffisance d’informations sur les déplacements peuvent entraîner une détérioration de l’état mental. À l’inverse, les trajets courts, 30 minutes à pied ou à vélo par jour, contribuent au bien-être et à une bonne santé mentale et physique. 

Ces dernières années, les villes et les services urbains ont mis en place des solutions créatives et résilientes à la pandémie de Covid-19, en développant par exemple la mobilité active ou le choix de modes de transport bas carbone. Le Centre for Mental Health and Urban Design du Royaume-Uni a identifié quatre sujets clés pour la santé des habitants : espaces verts, espaces actifs, espaces sociaux et espaces sûrs. 

Cette semaine de la Mobilité est l’occasion de célébrer la compatibilité entre transport, santé et environnement !

Mobilité bas carbone

Si les mobilités à émissions nulles comme la marche et le vélo doivent être favorisées par les politiques publiques, il faut également faire bouger les lignes des transports carbonés, pour avoir accès à des transports en commun peu émetteurs, mais aussi des voitures individuelles moins polluantes. 

Malgré les normes européennes visant à réduire les émissions de gaz d’échappement, le trafic routier contribue encore de manière massive à la pollution atmosphérique dans les villes et à ses conséquences sur la santé publique. Dans le cadre du Pacte vert pour l’Europe, une révision des seuils d’émissions est en cours de discussion, afin de les aligner davantage sur les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). 

Pour favoriser l’usage des véhicules électriques, les villes et les collectivités rurales doivent s’équiper en bornes de rechargement en électricité durable. Le choix d’un véhicule électrique est écologique (pas d’émission de CO2 ni de polluants toxiques), mais aussi économique (rouler sur 100km avec un véhicule électrique est en moyenne 3 fois moins cher que rouler avec du carburant). 

Les nouvelles bornes de rechargement électrique de Clem au pied de la Tour Eiffel à Paris. – © Clem’

Rechargez vos batteries avec une électricité verte

Nous sommes également associés à Jedlix, le leader de la recharge intelligente à domicile. L’application gratuite pilote à distance votre borne de recharge et la déclenche hors des pics de consommation. Votre véhicule peut ainsi être rechargé avec de l’électricité verte au meilleur moment de la journée !

De plus, en choisissant Plüm énergie comme fournisseur d’énergie verte pour votre véhicule, vous recevez un bonus de 0,02€ par kWh rechargé via Jedlix. En voiture (électrique) Simone !

Sur le même sujet

A vous la parole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.