Pendant les vacances, on débranche !

C’est enfin les vacances tant attendues ! Vous allez pouvoir déconnecter du boulot et profiter du grand air pour vous ressourcer en profondeur… Et si vous offriez aussi des vacances à votre facture d’électricité ? Voici quelques bons réflexes écolo à avoir pour mettre votre logement à la diète électrique et partir le coeur – et l’impact environnemental – léger en vacances. Car, chez Plüm Énergie, nous sommes convaincus que la meilleure des énergies, c’est celle que l’on ne consomme pas !

Se déconnecter 🔌

Vos valises sont fin prêtes ? Vous sentez l’excitation du départ monter en vous ? C’est le moment de déconnecter. De déconnecter tous vos appareils électriques et électroniques qui, même en veille, vont continuer à consommer des kilowatts inutiles. Des kilowatts qui coûteront à notre planète et à votre portefeuille. Selon l’ADEME, l’ensemble des appareils en veille d’un foyer moyen représente une puissance de plus de 50 Watts et un coût d’environ 80 euros par an. Alors, même pour quelques jours de vacances seulement, on adopte ces reflexes écolo et on débranche au maximum !

Machine à laver déconnectée vacances
© Mathilde Tournoux

Le plus simple et le plus radical, c’est de couper l’électricité de votre logement à partir du tableau électrique. Comme ça, d’un coup sec, pour une déconnexion générale au moment du grand départ. Mais, ce n’est pas toujours possible, surtout si vous avez une alarme dans votre maison, un système d’arrosage automatique pour votre jardin, un chauffe-eau équipé d’une protection électrique contre la corrosion, une piscine à nettoyer, un aquarium plein de vie ou tout simplement un congélateur plein de nourriture…

⚡️Dans ce cas, il faut prévoir un peu plus de temps pour faire les choses bien sans péter les plombs. Selon la taille de votre logement et la quantité d’équipement, prévoyez un bon quart d’heure à une demi-heure pour ne rien oublier sans rater votre train. Faites le tour de chaque pièce et débranchez les appareils électriques au cas par cas. Débranchez, débranchez donc ! Dans leur sevrage électrique, vos lampes feront une luminothérapie, votre téléviseur une cure de sommeil, votre radio une retraite silencieuse, votre ordinateur une séance de méditation en pleine conscience, votre box wifi une détox d’ondes, votre vidéoprojecteur un dîner à l’aveugle, votre assistant vocal un lavage de cerveau, vos divers chargeurs une cure de magnétisme, votre imprimante un stage de peinture…

Dans la salle-de-bain c’est pareil : votre rasoir électrique barbant, votre sèche cheveux pète-sec, votre brosse à dent électrique intrusive, hors-jus pour les vacances, la paix, basta.

Et dans la cuisine, haut lieu de consommation énergétique, c’est aussi l’heure du grand ménage ! On débranche la cuisinière électrique qui en a plein le four, le lave-vaisselle totalement essoré, la bouilloire avant la surchauffe, le micro-onde qui tourne en rond, la cafetière trop stressée, le grille pain cramé du cerveau, le mixeur qui coupe les cheveux en quatre, le pressoir à jus et autres blenders toujours trop pressés, la machine à pain qui en a plein les miches, le rice-cooker qui commence à avoir des vapeurs, mais aussi le lave-linge au bout du rouleau et toute autre fantastique machine qui trône dans votre cuisine ou votre buanderie. Offrez-leur des vacances, avec ces réflexes écolo simples à mettre en place…

 

bouilloire vacances detox électricité
© Mathilde Tournoux

Et si vous trouvez fastidieux de débrancher les gros appareils électroménagers, vous pouvez vérifier sur votre tableau électrique s’il est possible d’en déconnecter certains directement à la source, par l’alimentation électrique du fusible. Et sinon, vous pouvez toujours installer des prises ou des multiprises avec des interrupteurs intégrés pour la prochaine fois.

Garder la tête froide 🧊

Vous avez donc bien tout débranché dans toutes les pièces. Il n’y a pas de veille qui tienne. Mais ne vous arrêtez pas en si bon chemin ! À partir de trois jours d’absence, il faut penser à éteindre sa chaudière, quel que soit son combustible (gaz, électricité, fioul, pompe à chaleur, etc.).

À quoi bon faire chauffer de l’eau que l’on ne va pas utiliser, qui va refroidir, puis re-chauffer, puis refroidir de nouveau, et ainsi de suite, pour rien ? Faire fonctionner un ballon d’eau chaude est très consommateur en énergie au quotidien. Faisons les calculs : pour relancer un ballon d’eau chaude, il faut environ trois fois sa consommation journalière en fonctionnement en électricité. C’est donc très simple : dès quatre jours d’absence, il est plus économique de le couper. En gros, pour un weekend, on le laisse en route, pour une semaine de vadrouille, on le débranche ! Certains modèles de chauffe-eau ont une fonctionnalité « absence » qui permet de programmer la relance et d’avoir de l’eau chaude dès son retour. Sinon, il faudra attendre une heure que l’eau chauffe avant de prendre une douche, le temps de regarder encore une fois vos photos.  

♨️ Tout cela étant bien débranché, on vérifie une dernière fois que ni le chauffage ni la climatisation ne sont en route.  Certains radiateurs passent automatiquement en mode « été » selon la température de la pièce, pour les autres, il faut passer par le thermostat ou couper chaque radiateur à la main directement. Pour la plupart des climatiseurs, l’unité extérieure doit rester alimentée pour éviter qu’il se détériore, c’est donc au niveau du réglage de la climatisation que vous devez vérifier son arrêt.

Pour le frigo, il faut anticiper la question. Est-il plein ? Très plein ? Les aliments présents vont-ils se conserver correctement le temps de vos congés ? Ne vaut-il pas mieux tout vider et tout nettoyer pour partir en vacances sereinement et éviter de retrouver d’étranges moisissures au retour ? Si vous le pouvez, donc, videz votre réfrigérateur, emportez le frais avec vous (on ne jette pas tout comme ça pour faire le vide, hein !), et débranchez-le, en gardant la porte ouverte pour éviter les odeurs de renfermé. Vous pouvez bloquer la porte ouverte avec un torchon par exemple.

Si votre réfrigérateur a un bloc congélation ou si vous avez un congélateur, c’est l’occasion de le dégivrer ! ❄️ Saviez-vous qu’il est conseillé de dégivrer son congélateur tous les trois mois environ ? Les quelques millimètres de givre qui se forment sur ses parois augmentent sa consommation en électricité. Rien que 3 millimètres de givre peuvent ajouter 20€ à votre facture annuelle, ça fait froid dans le dos ! Les vacances sont donc une bonne occasion pour se lancer dans cet entretien fastidieux mais nécessaire, et faire de la place pour les bons produits rapportés de contrées proches ou lointaines. Et pensez à laisser une serpillère en dessous de la porte ouverte, pour éponger les fuites éventuelles liées à la fonte des glaces.

Si vous ne pouvez vraiment pas déconnecter votre frigo et votre congélo, profitez-en au moins pour en ajuster la température. Pour une conservation optimale de vos aliments, la température idéale se situe entre 4 et 5°C dans le réfrigérateur, ni plus ni moins !

C’est bon, vous pouvez claquer la porte ! (N’oubliez pas vos clés à l’intérieur…).

chaudière repos électricité vacances
© Mathilde Tournoux

Repartir sur de bonnes bases 🌱

Et quand vous rentrerez, l’esprit léger et rempli de bons souvenirs, profitez de cette sérénité au moment de tout rebrancher pour vous demander si tous ces appareils sont vraiment utiles dans votre quotidien. Ou s’ils sont bien entretenus pour consommer un minimum d’énergie.

Concernant votre chauffe-eau, pensez aussi à vérifier sa température et son état au moment de le rebrancher. Dans l’idéal il faut le régler sur 55°, pas plus ! Et la durée de vie moyenne d’un chauffe-eau est de 10 à 15 ans. Lorsqu’il est trop vieux, on passe plus d’énergie à chauffer son calcaire que son eau. Dans ce cas, il faut s’y résoudre, et changer son équipement pour un neuf plus efficace et moins gourmand. Retrouvez plus d’information dans notre article sur les chauffe-eau.

Quant à vos lampes, jetez un oeil sur le type d’ampoule que vous avez, il est peut-être temps de les changer pour des ampoules basse consommation. On vous en dit plus dans notre guide pour un éclairage écolo. Et passez donc un coup pour enlever la poussière des luminaires, afin d’optimiser leur luminosité. Et quand vous achetez de nouveaux équipements, vous pouvez vous fier aux labels environnementaux. Ils garantissent que les appareils sont facilement réparables et recyclables, qu’ils sont énergétiquement performants selon votre besoin, et qu’ils ne contiennent pas certaines substances polluantes ou dangereuses pour votre santé.

Enfin, pour accompagner toutes ces bons réflexes écolo pour les vacances, est-ce que ce ne serait pas le bon moment pour passer à un fournisseur d’énergie verte ? Plüm Énergie par exemple ! 🌿 Le changement se fait gratuitement, en quelques minutes et on s’occupe de votre ancien contrat, en toute tranquillité.

 Mais tout ça, vous y penserez en rentrant. Pour le moment, il est temps de vous déconnecter…

 

One comment Add yours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

?
Une question ?