© Crédits 2021 Le blog de Plüm
Astuces & éco-gestes

Ma rentrée bien équipée !

Partager

Vous êtes bien là, non ? En vacances, les pieds en éventail, à rêver de votre prochaine baignade ou randonnée. Quand soudain votre esprit s’assombrit. Vous repensez à votre frigo qui vous a lâché juste avant l’été, à votre machine qui fait exploser votre facture d’électricité, à votre four qui ne cuit plus vraiment… Pas de panique ! Voici notre guide pour renouveler votre électroménager à la rentrée, en toute sérénité. 

Réparer c’est gagner

Avant d’envisager de tout changer, essayez de réparer vos appareils ! Regardez tout d’abord si votre équipement n’est pas encore sous garantie (légalement deux ans). 

La plupart du temps, il s’agit d’un problème très simple à régler soi-même (70 % des pannes de grille-pain sont dues à des miettes coincées selon l’ADEME) et il existe de nombreux tutoriels en ligne, des forums d’échanges de conseils techniques et des sites qui vendent des kits de réparation et des pièces détachées (Comment réparer, SoSav, Spareka, Ifixit etc.). Sinon pouvez vous rendre dans un Repair Café® proche de chez vous, que vous trouverez facilement sur le site de l’association Repair Café®.

Enfin, si le problème est trop complexe, mieux vaut vous appuyer sur le savoir-faire de professionnels, que vous pourrez trouver près de chez vous sur annuaire-reparation.fr ou www.longuevieauxobjets.gouv.fr.

Longue vie aux objets !

Réparer c’est l’idéal pour éviter de consommer de nouvelles ressources induites par la fabrication d’un matériel neuf, mais la plupart des appareils anciens sont moins performants que les plus récents et cela pourra avoir un impact sur vos factures d’eau et d’électricité. Selon l’ADEME, un lave-vaisselle actuel consomme 50% d’eau en moins par cycle par rapport à un lave-vaisselle d’il y a 10 ans. De même, un réfrigérateur actuel permet 75% d’économies d’énergie par rapport à un réfrigérateur d’il y a 25 ans. 

Parfois, il est donc plus raisonnable de ne pas s’acharner et d’investir dans un nouvel équipement, performant, économe et durable bien sûr !

Acheter durable

Mais comment choisir un appareil qui coche toutes ces cases ? Avant de vous lancer dans un achat d’électroménager, la première question à vous poser est l’usage que vous allez en faire. Bien dimensionner son appareil à ses besoins est une première source d’économie. 

Ensuite, à capacité égale, c’est le moment de se plonger dans les caractéristiques techniques ! Rassurez-vous, la réglementation européenne impose aux fabricants d’indiquer un certain nombre d’informations standards sur leurs produits, qui vous permettront d’affiner votre choix. Depuis mars 2021, cette étiquette énergie obligatoire a été améliorée pour plus de lisibilité et de transparence. Elle est de plus en plus souvent complétée par un indice de réparabilité, pour lutter contre l’obsolescence et allonger la durée de vie des objets.

🏷️ L’étiquette énergie 

L’étiquette énergie indique la classe énergétique d’un appareil, c’est-à-dire son efficacité énergétique sur une échelle de A (performant) à G (énergivore). Elle informe aussi l’acheteur potentiel sur la consommation d’énergie en kWh et d’autres critères spécifiques à chaque équipement (perception sonore, consommation en eau, puissance, etc.). En effet, on ne classe pas un frigo ou une cave à vin selon les mêmes critères qu’un lave-linge ou un four.

On vous dit tout sur les étiquettes énergétiques dans cet article ! Et lisez donc également nos guides d’achats éco-responsables concernant les réfrigérateurs ou les fours, pour bien comprendre toutes les caractéristiques utiles à un choix durable. 

Source : ADEME

🛠 L’indice de réparabilité

L’indice de réparabilité est une note sur 10 affichée sur les appareils à la vente depuis le 1er janvier 2021, dans le cadre de la loi contre le gaspillage. Il informe le consommateur sur le caractère réparable ou non d’un produit et permet ainsi d’allonger sa durée de vie et d’utilisation.

Cet indice n’est pour l’instant obligatoire que pour 5 types d’équipements : les lave-linges à hublot, les smartphones, les ordinateurs portables, les téléviseurs et les tondeuses à gazon électrique. Mais il sera à terme étendu à d’autres catégories de produits.

La note sur 10 est attribuée selon les critères suivants, calculés par le fabricant : 

  • la durée de disponibilité de la documentation technique
  • la facilité de démontage et les outils nécessaires pour y parvenir
  • la durée de disponibilité des pièces détachées
  • le prix des pièces détachées rapporté au prix du produit neuf.

Afin de faciliter la lecture de l’indice, un code couleur accompagne la note, allant du du vert foncé pour les produits réparables facilement au rouge pour les produits non réparables. 

Source : Ministère de la Transition Écologique

Selon la Commission Européenne, cette nouvelle réglementation sur les étiquettes énergie devrait permettre d’économiser 167 TWh par an d’ici 2030, soit l’équivalent de la consommation d’électricité annuelle du Danemark et 46 millions de tonnes de CO2.

Recycler plutôt que jeter

Super, vous avez trouvé le four et le lave-vaisselle de vos rêves. Il faut maintenant faire place nette dans votre cuisine, pour accueillir les petits nouveaux écolos. 

Chaque appareil possède un taux et un mode de recyclage différent. Les réfrigérateurs par exemple possèdent des gaz fluorés toxiques pour l’environnement et qui nécessitent donc un traitement particulier. Tous ces appareils électriques et encombrants font partie de la catégorie des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE).

La loi oblige les enseignes et les sites internet de vente en ligne à reprendre gratuitement les appareils usagés. Vous pouvez donc demander au vendeur de votre nouveau lave-linge de récupérer l’ancien lors de la livraison à domicile ! 

Déposer son électroménager en déchetterie est une autre solution pratique et responsable. Il en existe partout en France et certaines sont partenaires du dispositif de collecte, de dépollution et de recyclage Ecosystem.

Enfin, vos appareils électroménagers peuvent intéresser des associations comme les ressourceries, peu importe leur état et leur fonctionnement. Elles pourront les réparer ou récupérer des pièces pour d’autres objets. 

Choisir une électricité verte

Vos nouveaux équipements économes sont bien branchés ? Mais sont-ils seulement alimentés par une électricité verte et durable ? La rentrée, c’est aussi le moment de choisir un fournisseur d’électricité engagé dans la transition énergétique, qui vous garantit une électricité respectueuse des producteurs et de l’environnement et vous accompagne dans la réduction de votre consommation. Vous nous rejoignez ? 

 

Sur le même sujet

A vous la parole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.