© Crédits 2021 Le blog de Plüm
Astuces & éco-gestes

Quelles économies d’énergie en passant au double vitrage ?

Partager

Le chauffage est notre premier poste de dépense énergétique. En moyenne (selon Effy), les Français payent près de 1700 € par an pour se maintenir à une température de 20°. Pas besoin de faire un dessin : le confort thermique est un gouffre énergétique… mais aussi financier. Alors, bien sûr, il existe plein de petites astuces pour réduire sa consommation de chauffage et faire des économies. 

Mais l’essentiel va se jouer au niveau de l’isolation. Car rien ne sert de chauffer si votre logement est ouvert aux quatre vents ! Et pour gagner cette bataille, un bon double-vitrage sera tout simplement in-di-spen-sable ! Alors on vous dit tout sur cette invention bien pratique et fort ancienne. Car, oui, nous savons dater l’apparition du double vitrage ; nous connaissons même le nom de son inventeur. Il s’agit du  new-yorkais Thomas Stetson qui déposa le brevet en 1965. Voilà pour l’Histoire. Maintenant, place à la technique.

Double vitrage et économie d’énergie : quels résultats espérer ?

Dans une maison ordinaire, la chaleur s’échappe de partout. Selon l’ADEME, 30% des pertes se font par le toit, 20% par les murs, 20% par les fuites diverses, mais aussi… 15% par le vitrage. Et, contrairement au toit ou aux murs, les vitres peuvent être facilement changées pour gagner en performance.

Un investissement important…

De manière assez logique, le double vitrage coûte environ… le double du vitrage simple. Soit entre 100  et 200 € le m² (hors pose). Mais les prix peuvent s’envoler si vous choisissez des modèles plus performants (nous verrons les détails plus bas).

Si le double vitrage représente un investissement important, il est aussi encouragé par l’État. Si vous installez du double vitrage chez vous, vous pourrez bénéficier du Crédit d’Impôts pour la Transition Énergétique, en plus d’être éligible à MaPrimRenov’ (les ménages les plus modestes pourront obtenir jusqu’à 100% par fenêtre).

Et puis, ce serait l’occasion de se lancer dans une rénovation énergétique plus globale de votre logement, pourquoi pas ? Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre.

Des économies sur le long terme

En faisant, au moins, 15% d’économies sur le chauffage, le double vitrage vous permettra d’économiser 255 € par an – soit 2 550 € sur dix ans. De quoi largement amortir l’investissement de départ.

Alors si vous êtes actuellement en recherche de logement, pensez toujours à vérifier la qualité du vitrage et de l’isolation en général : on l’oublie souvent, mais c’est un point à mettre sur votre check-list.

Tous les double vitrage ne se valent pas ! 

Nous savons maintenant que le double vitrage est indispensable pour une bonne isolation, et plus généralement, un bon confort de vie… Mais c’est là que les choses se gâtent. Car il n’y a pas deux vitres qui se ressemblent. Voyons, maintenant, les éléments qui jouent sur la performance (et le prix) des double-vitrage.

Double vitrage et économie d’énergie : tout dépend de la qualité du produit…

Quand on achète du double vitrage, il faut être attentif à différentes caractéristiques.

Tout d’abord, le type de verre :

  • le double vitrage avec isolation phonique (on peut y ajouter, par exemple, un film en résine PVC)
  • le double vitrage retardateur d’effraction (feuilleté, il est plus difficile à briser)
  • le double vitrage solaire, qui capte l’énergie et la restitue le plus souvent sous forme de chaleur (par exemple directement dans le réseau d’eau sanitaire).
  • le double vitrage chauffant (un courant basse tension traverse la vitre, qui restitue la chaleur dans la pièce).

Par ailleurs, l’épaisseur du vitrage est importante. La plupart des double-vitrages sont composés de deux verres épais de 4mm, avec au milieu une couche d’air qui mesure entre 12mm et 16mm d’épaisseur. Il existe aussi des modèles plus épais, où la lame d’air mesure 20mm. Pourtant certains experts estiment qu’au-delà de 16mm, la lame d’air peut devenir moins performante, car des boucles d’échange thermique peuvent se créer entre la vitre chaude et la vitre froide.

Par contre, pour améliorer la qualité de l’isolation, certains constructeurs remplacent l’air par un gaz, par exemple du Xénon, de l’Argon ou du Krypton. Ces modèles sont plus chers : le double vitrage argon tourne autour de 280€ le m² par exemple.

Enfin, bien sûr, la menuiserie influe sur l’esthétique globale et sur le prix, mais pas tellement sur l’isolation. À vous de choisir, donc, entre un cadre en PVC, en métal ou en bois…

La fenêtre double vitrage… ou plus ?

Le double vitrage se compose en fait de trois couches : deux verres, avec au milieu, une lame d’air (ou de gaz). 

Certains constructeurs proposent maintenant des fenêtres triple-vitrage : trois épaisseurs de verre et deux lames d’air (ou de gaz). L’isolation, sur ce type de produit, est excellente : jusqu’à 40% de performance en plus par rapport au double vitrage ! Mais, bien sûr, le prix est à l’avenant…

vitrage appartement
Le double vitrage existe dans toutes les tailles, toutes les formes… Pour les maisons neuves comme les maisons rustiques !

Bref. Pour faire des économies, l’isolation est essentielle – et le double-vitrage fait partie des fondamentaux. Mais pour commencer à réduire votre facture dès aujourd’hui, il est aussi possible d’optimiser votre consommation. Un bon fournisseur d’électricité verte comme Plüm énergie pourra vous guider dans cette démarche !

Sur le même sujet

A vous la parole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.