© Crédits 2020 Le blog de Plüm
Astuces & éco-gestes

Climatiseur & consommation d’électricité

Partager

Votre ventilateur ne suffit plus ? Le climatiseur est un appareil très utile pour rester au frais tout l’été (surtout si on habite dans le sud 😉) ! Cependant, de nombreux modèles existent sur le marché… et il faut savoir que tous les climatiseurs n’ont pas la même consommation d’électricité. Voici un petit guide pour vous aider à choisir votre clim.

Consommation électrique d’un climatiseur ⚡️

Calcul consommation d’électricité : rappel

En termes de consommation d’énergie, plusieurs variables entrent en ligne de compte. Par exemple, la consommation d’une clim gainable et la consommation clim réversible Mitsubishi pourront être égales à conditions différentes. La consommation d’électricité d’un climatiseur se mesure en nombre de kilowatts par unité de temps (kilowattheure par exemple). En moyenne, un climatiseur va dépenser entre 20 et 70 centimes d’euros par heure, selon le modèle de l’appareil. Le British Thermal Unit (BTU) est utilisé pour mesurer la puissance des climatiseurs, avec 1 kWh = 3414,5 BTU. Pour la consommation d’électricité des VMC, on utilise directement les watts.

Calculer la consommation électricité d’un climatiseur

Sur l’étiquette énergétique, vous trouverez la puissance en watts qu’il faudra multiplier par le prix de l’électricité à l’heure et au nombre d’heures d’utilisation. Ainsi, un climatiseur de 2000 watts de puissance consomme en moyenne 2000 watts par heure. Le tarif de l’électricité étant à 16 centimes d’euros en moyenne : un tel climatiseur vous coûtera 32 centimes par heure d’utilisation.

Maîtriser la consommation d’électricité d’un climatiseur 🔌

Choisir la bonne température pour limiter sa consommation d’électricité 🌡

La tendance à surchauffer ou sur rafraîchir l’intérieur d’une maison est une mauvaise habitude qui augmente la consommation d’électricité des ménages sans toutefois apporter un plus grand confort. C’est pourquoi il est toujours important de bien régler votre climatiseur à 8 degrés d’écart maximum avec la température extérieure. De même, il est mieux d’utiliser la climatisation lorsque la température est au dessus de 30 degrés.

Filtrer les rayons du soleil et éviter l’aération 🌞

Pour le bon fonctionnement de votre clim, il est important de respecter différents critères d’orientation. Tout d’abord, il est important de placer l’unité extérieure à l’abri des rayons du soleil pour éviter la surchauffe. Opacifiez les fenêtres et arrivées de lumière du soleil avec des persiennes, rideaux ou volets pour maintenir la température ambiante. On peut trouver d’autres petites astuces, par exemple sur un forum consommation clim réversible : le mieux est d’adapter la régulation thermique à votre environnement propre.

Les murs végétalisés 🌿

Les murs végétalisés sont de bonnes solutions pour réduire la consommation de votre climatisation. En effet, ils apportent une couche de fraîcheur isolante aux habitations. En faisant pousser des plantes grimpantes sur le mur extérieur d’un bâtiment, on crée une isolation thermique et sonore efficace. De plus, on purifie ainsi l’air ambiant grâce à la photosynthèse : les particules de poussières sont réduites en moyenne de 20 % dans un environnement de plantes vertes.

Rassembler les appareils produisant de la chaleur 🔥

Dans la mesure du possible, il est recommandé de rassembler les appareils qui produisent de la chaleur. Ordinateurs, modems, batteries, serveurs, etc pourront ainsi être refroidis ensemble à l’abri des rayons du soleil. Ainsi, leur chaleur diffuse n’empêche pas le bon fonctionnement de la climatisation.

Entretenir le climatiseur et bien installer le condensateur 💨

Pour réduire la consommation de la climatisation, il est important de nettoyer régulièrement le filtre et de faire vérifier chaque année l’état du fluide frigorigène par un professionnel. Ensuite, il est important d’éloigner le condensateur d’une source de chaleur. Enfin, le souffle d’air doit être projeté non pas directement sur les usagers, mais de manière à créer des couloirs de circulations de l’air à l’intérieur de la pièce.

Mode d’éclairage peu calorifique et bonne isolation 💡

Les éclairages halogènes sont très dispensateurs de chaleur. C’est pourquoi il est essentiel d’éviter ce genre d’éclairage si vous souhaitez faire des économies d’énergie. De même, les ampoules à basse consommation d’énergie sont préférables aux ampoules à filament.

Climatisation et impact environnemental 🌍

Ventilateur ou climatiseur, vraiment indispensables ?

La climatisation n’est pas indispensable partout. Un climat bien tempéré rend parfois inutile l’utilisation d’une clim. Autrement dit, pour les bâtiments disposant d’une excellente isolation grâce à leurs matériaux de construction, la climatisation est optionnelle. Certaines pompes à chaleur installées à la construction de la maison (pompe à chaleur géothermique) ont également pour effet d’apporter une fraîcheur naturelle à la maison en toute saison. En général, il est préférable de réfléchir aux solutions permettant d’éviter la surconsommation d’électricité tout en maintenant l’intérieur frais.

Éviter la climatisation : gestes simples pour rafraîchir la maison

Certaines solutions faciles permettent de réduire la consommation d’électricité de votre climatiseur. Éviter les portes et fenêtres ouvertes, mettre les appareils chauffants en veille lorsqu’ils ne sont pas utilisés, garder les volets mi-clos pour garder la fraîcheur à l’intérieur. De même, vous pouvez placer un drap humidifié devant les fenêtres ouvertes lorsque la clim n’est pas fonctionnelle.

Fenêtre fermée

Climatiseur mobile, fixe ou inversé ?

Si vraiment vous avez besoin d’une clim, nous vous livrons ici quelques détails pour y voir plus clair 😉

Climatiseur mobile

Un climatiseur mobile, est moins cher à l’achat que la climatisation fixe : entre 250 et 650 euros en moyenne. Il occupe la place équivalente à celle d’un radiateur. C’est donc une solution assez discrète et efficace pour assurer la climatisation de votre maison.

Climatiseur fixe

Le climatiseur fixe est un bloc assez imposant qui permettra de réguler la température des pièces de la maison. Bien qu’un peu cher à l’achat (entre 500 et 2000 euros en moyenne), il apporte un grand confort de brassage d’air sans avoir à ouvrir les fenêtres. Ce système de climatisation est également bruyant et nécessite un entretien régulier. 

Climatiseur inversé

Le climatiseur inversé ou réversible fonctionne comme une pompe à chaleur air-air (ou PAC air-air) : deux unités sont placées l’une à l’intérieur et l’autre à l’extérieur de la maison. Ce système aussi appelé “split” utilise un fluide frigorigène pour transformer l’air extérieur en air frais intérieur via un échange de chaleur. Il sert alternativement de climatiseur et de chauffage, selon la saison. C’est donc une solution efficace pour faire des économies d’énergie…

Bien choisir sa climatisation 👍

Consommation d’électricité d’un climatiseur : l’étiquette énergie

L’étiquette énergie est un élément indispensable pour choisir le bon climatiseur. Un indicateur allant de A à E désigne la performance énergétique de l’appareil. Un appareil très ancien et gourmand en énergie sera de classe E, et un climatiseur moderne et très économe sera de classe A.

Choisir la puissance adaptée

La puissance de l’appareil est généralement indiquée en British Thermal Unit (BTU). Le nombre de BTU idéal pour climatiser une pièce se mesure en multipliant son volume (surface x hauteur de plafond) par 100 ; puis d’ajouter 1000 BTU par fenêtre que comporte la pièce. Par exemple, pour 60 mètres carrés par exemple, on estime la consommation du climatiseur à 18000 BTU soit 5272 Watts environ.

Vous voilà maintenant incollables sur la clim et sa consommation d’énergie ! 100 % prêt·e·s pour l ‘été 😎

Sur le même sujet

A vous la parole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.