© Crédits 2022 Le blog de Plüm
Actu & innovation

Comment recharger sa voiture électrique ?

Partager

Mais où vais-je trouver à me brancher pour recharger ma batterie ?! Si cela peut être un frein chez certains automobilistes pour opter pour un véhicule électrique, les solutions de recharge se multiplient en France et en Europe. Nous vous proposons un petit tour d’horizon pratique des types et installations de recharge pour les véhicules électriques. En voiture ? 

Les lieux où recharger sa voiture électrique

Les véhicules électriques présentent en fait un avantage comparatif sur les véhicules thermiques, puisqu’ils peuvent être rechargés dans une plus grande diversité d’endroits. La recharge électrique est en réalité plus adaptée à la mobilité des véhicules que ne l’est le maillage statique des stations service. 

En effet, tout endroit où de l’électricité est disponible constitue un potentiel point de ravitaillement, à condition d’être doté d’un équipement spécifique : une borne ou une prise adaptée. Vous pouvez d’ailleurs consulter nos articles dédiés, pour en savoir plus sur les types de prises, de câbles et de bornes de rechargement et leur installation à domicile.

Il est ainsi possible de recharger tout type de véhicule électrique dans de nombreuses stations service, mais aussi à son domicile, dans des parkings publics ou privés, dans ceux de certaines entreprises ou commerces, sans oublier les bornes sur la voie publique dans un grand nombre de communes. Plusieurs sites répertorient ainsi les infrastructures de recharge disponibles partout en France, comme le réseau Charge Map

L’Agence de la Transition écologique (ADEME) dénombre 66 960 points de recharge ouverts au public en France au 31 juillet 2022, soit une croissance de 50 % en un an. Bref une multitude de possibles, et des choix qui s’effectuent en fonction de ses besoins, mais aussi du temps dont on dispose pour recharger ses batteries.

Le temps de recharge d’un véhicule électrique

Le temps nécessaire pour recharger une voiture électrique dépend des caractéristiques du véhicule d’une part, et de la puissance délivrée par la borne ou la prise de recharge d’autre part. Ce temps de recharge peut ainsi aller de moins d’une demi-heure avec une borne ultra-rapide, à des dizaines d’heures si on se branche à une prise électrique domestique classique non adaptée

Par ailleurs, pour la plupart des batteries, la recharge s’effectue en deux temps. Tout d’abord, elle se fait rapidement, à puissance élevée, jusqu’à 80% de capacité utile. Puis, pour compléter le chargement jusqu’à 100%, la puissance diminue progressivement. Un peu comme quand on remplit une bouteille d’eau : on a généralement tendance à réduire le débit au moment d’atteindre le goulot, pour ne pas causer d’inondation. C’est le même principe pour la batterie, qui prévoit cette sécurité pour se protéger. 

Les constructeurs de voitures électriques communiquent ainsi le plus souvent sur ce temps de recharge de 0 à 80%. Cela permet de savoir en combien de temps, en se branchant sur une borne de recharge rapide, on pourra atteindre une autonomie de 80%. C’est-à-dire une autonomie généralement bien suffisante pour les trajets du quotidien

Les véhicules électriques sont entrés dans nos modes de vie.  © Photo Luca Bravo Unsplash

Une autre stratégie consiste à se brancher la nuit : la batterie a ainsi le temps d’être rechargée jusqu’à 100%, et on peut en outre bénéficier des tarifs réduits d’électricité en heures creuses si on utilise le courant électrique de son domicile, à condition de disposer d’un dispositif adapté. 

Chez Plüm, nous proposons même à nos clients de bénéficier d’une réduction supplémentaire pour recharger leur véhicule électrique à leur domicile, avec des Heures Creuses à moitié prix par rapport aux heures pleines. 

Le coût d’une recharge à domicile pour une voiture électrique

Mais d’ailleurs, combien coûte le plein avec une voiture électrique ? Commençons par le plus simple, à savoir le coût de la recharge chez un particulier ou dans une copropriété.

Il faut d’abord connaître la consommation moyenne de son véhicule électrique. Celle-ci est comprise, pour la plupart des modèles, entre 12 et 20 kiloWattheures (kWh) pour 100 kilomètres. Pour les besoins du calcul, prenons l’exemple de la Renault Zoé qui consomme 17,7 kWh / 100km en moyenne. 

On regarde ensuite le prix du kWh proposé par son fournisseur d’électricité. Prenons ici le prix en heures pleines du Tarif Réglementé de Vente (TRV) au 1er octobre 2022, soit 0,184€ TTC par kWh (hors abonnement). Il en résulte ainsi un coût de 17,7 x 0,184€ = 3,26€ TTC pour rouler 100km.

Et avec l’offre de Plüm énergie dédiée à nos clients électro-mobilistes, le kWh est à moitié prix en heures creuses par rapport aux heures pleines hors taxes. Autrement dit, une recharge effectuée en Heures Creuses revient à 17,7 x 0,0966 = 1,71€ TTC pour rouler 100km, soit 47,5% d’économies réalisées !

Un coût qu’on peut facilement mettre en regard des véhicules thermiques. Pour une voiture citadine consommant en moyenne 7 litres d’essence aux 100km, et avec un tarif de 1,65€TTC par litre de carburant, le coût des mêmes 100km s’élève alors à 11,55€ TTC.

On pourrait faire ce calcul avec un SUV Peugeot ou une berline Tesla, et arriver aux mêmes conclusions ! Le coût d’un plein électrique est donc bien plus avantageux, quand il est fait à la maison, que le plein d’essence. Un client de Plüm qui roule 10 000 km par an en ville et qui recharge son véhicule exclusivement à domicile en heures creuses peut ainsi économiser près de 1000€ chaque année par rapport aux pleins de carburant d’un véhicule thermique. 

Les véhicules électriques sont entrés dans nos modes de vie.  © Photo Luca Bravo Unsplash

Le coût d’une recharge hors domicile pour une voiture électrique

Intéressons-nous maintenant à la recharge sur la route et notamment sur les aires d’autoroute. Ici les choses se compliquent, car tous les opérateurs ne proposent pas les mêmes prix, ni les mêmes modalités de facturation : prix en fonction du temps passé à la borne, prix en fonction du nombre de kWh délivrés, prix forfaitaire pour inciter les utilisateurs à se brancher la nuit à Paris… Le prix peut également dépendre de la puissance et de la vitesse de rechargement de la borne. 

Bref, il est compliqué de donner des estimations, mais le coût sera quoiqu’il en soit de 3 à 5 fois plus élevé qu’à domicile car il faut intégrer les frais que doivent engager les opérateurs : installation, entretien, informatique, solutions de paiement… Néanmoins, plusieurs sites internet proposent une cartographie en temps réel des tarifs des bornes publiques, comme le réseau Charge price

Quant aux bornes de recharge gratuites, qui étaient avant tout un produit d’appel marketing proposé par certains grands groupes industriels, elles se font aujourd’hui de plus en plus rares avec l’essor du parc de véhicules électriques, et la hausse des coûts de l’énergie.

Roulez plus propre, roulez plus vert !

Le choix d’un véhicule électrique nous met en bonne voie vers la réduction de nos émissions de C02. À condition bien sûr que l’électricité utilisée pour recharger la batterie soit issue de sources renouvelables ! Car il ne s’agit surtout pas de déporter la pollution de nos modes de transport vers la production d’électricité carbonée…

Chez Plüm énergie, nous fournissons une électricité vraiment verte – labélisée VertVolt par l’État – aux particuliers qui veulent recharger leur voiture chez eux ou dans leur co-propriété, et être cohérent(e)s dans leur engagement pour la planète. Et nous proposons également une réduction tarifaire en Heures Creuses  pour recharger son véhicule électrique. De quoi alléger sa facture et son bilan carbone en même temps !

Vous voulez en savoir plus sur l’électromobilité ? Découvrez nos autres articles sur : 

Ne manquez pas nos conseils pour consommer mieux et moins.

Merci, votre inscription a bien été prise en compte !
Oups, un problème est survenu, merci de réessayer.
Sur le même sujet
A vous la parole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.